Archives mensuelles : juin 2015

Parent hélicoptère

Olivier Revol pédopsychiatre, Angélique Kosinksi Cimelière psychologue clinicienne pour enfant et Mélanie Schmidt-Ulmann, consultante en parentalité naturelle.

Le terme parent hélicoptère désigne au Canada et aux États-Unis un parent qui « plane » au-dessus de son enfant pour le diriger vers le « meilleur » avenir qui soit, ou encore qui vole à son secours dès qu’un problème se présente….
http://www.sudradio.fr/Podcasts/Le-Mag-de-l-aprem/Les-parents-helicopteres

Qu’est ce que la dysphasie ?

8befab_99563b13f2e24b38af4b238c5838f21d.png_srz_p_369_436_75_22_0.50_1.20_0

La dysphasie est un trouble cognitif spécifique, d’origine neurologique, bien qu’on n’en connaisse pas encore la cause exacte.

Il y a atteinte du versant expressif du langage (ce que l’on produit) et / ou du versant réceptif (ce que l’on comprend).
A l’origine, il ne semble pas exister de causes apparentes (absence de surdité, de déficience intellectuelle, de troubles neurologiques…).

On parle de dysphasie expressive : difficulté à parler

On parle de dysphasie réceptive : difficulté à comprendre

Elle se manifeste, entre autres, par des problèmes au niveau de l’expression du langage: prononciation, vocabulaire, syntaxe, etc.
L’enfant utilise mal les « outils » de la communication verbale, mais il éprouve également des difficultés sur le plan de la compréhension des concepts, des règles qui encadrent cette communication.

La dysphasie est souvent associée à d’autres troubles du langage et d’apprentissage, et également aux troubles de comportement et de l’humeur: dyslexie, dysorthographie, hyperactivité, déficit d’attention, anxiété, agressivité, etc.

Les enfants dysphasiques ont une intelligence tout à fait normale, et même parfois supérieure à la moyenne !

Les différentes formes
8befab_085f189477be4599b55c89d2f44c4090.png_srz_p_638_380_75_22_0.50_1.20_0

Les différents types
8befab_a002a50a03984194a4d171c5b1bc229c.png_srz_p_840_403_75_22_0.50_1.20_0

La dysphasie phonologique-syntaxique
Elle atteint les processus de phonologie et de syntaxe.
Il y a ainsi une grande distorsion entre la compréhension et la production.
Les enfants affectés par ce type de trouble comprennent tout, mais ont une production verbale très réduite et dans la plupart des cas, ils sont même inintelligibles.
Ils se caractérisent par une hypo-spontanéité c’est-à-dire une très grande difficulté à prendre la parole.
Les mots arrivent par agglomération, les enfants complexifient les mots et le même mot peut être prononcé de manière différente.
Exemple : « catilocain » ou « rabilojacin » pour le mot « stylo »
Les enfants ont un trouble de l’encodage syntaxique alors qu’ils ont une bonne conscience syntaxique.
Ils ont conscience de leur trouble, ils pallient par des mimiques gestuelles.
Ils sont motivés par la communication.
Attention, leur vocabulaire va avoir tendance à s’appauvrir si l’adulte réduit lui-même son apport lexical vis-à-vis de l’enfant en croyant qu’il ne peut pas comprendre.
L’enfant, devenu adulte, a des difficultés à comprendre les jeux de mots ou les publicités.

La dysphasie phonologique
Il s’agit d’une forte dys-syntaxie.
Les mots du langage sont difficilement mis en chaîne mais surtout, l’élève manque de mots.
L’enfant parle peu et de façon sur-contrôlée.
Il a du mal à enchaîner les mots, difficultés qui se retrouvent en lecture, en numération et en expression écrite.
Cependant, il a une bonne compréhension verbale, un langage « informatif » et il a conscience de ses difficultés.
Sous rééducation, il y a amélioration sur le plan oral, mais la difficulté à trouver ses mots persiste.
Sur le plan de l’écrit, il va apprendre à lire, mais il souffrira sans doute d’une dysorthographie sévère à l’âge adulte.

La dysphasie réceptive
Il s’agit de troubles de la compréhension, les opérations de décodage de ce qu’il entend sont déficientes.
Ses difficultés de compréhension s’accompagnent de difficultés d’expression.
Il aurait également des difficultés pour créer des images mentales.
Cela se manifeste par une difficulté à identifier les sons de la langue.
Tout son est un bruit et tout bruit est nouveau.
Il vit ainsi dans un univers sonore informe.
Les élèves souffrant de ce trouble ont des difficultés de segmentation auditive, ils manquent de mots.
Ils produisent des mots, mais déformés, des bruits.
Évolution : l’élève va chercher très vite à compenser.
Le langage des signes et la lecture labiale peuvent être de bons outils.

La dysphasie lexical-syntaxique (mnésique)
Il s’agit d’une dysphasie numérique, d’un trouble du contrôle de la signification.
Le trouble de la compréhension dépend de la longueur de l’énoncé.
De la même façon, en production, ces enfants ont un dysfonctionnement de la mémoire, ont des difficultés à catégoriser.
Il s’agit d’enfants qui peuvent apprendre à lire et à écrire au niveau de la technique, mais ils restent gênés
dans la compréhension.

La dysphasie sémantique-pragmatique
Il s’agit de troubles de la formulation, le langage utilisé n’est pas adapté à la situation de communication, un mot vient à la place d’un autre.
Incohérence du discours associé à un trouble de la compréhension.
L’enfant n’a pas conscience de son trouble.
On a longtemps assimilé ce trouble, à l’arriération mentale.
Les enfants peuvent apprendre à lire techniquement.
A l’âge adulte, ils vont parler par stéréotype du discours.

Dys nos droits

Tout le monde peut admettre qu’un élève myope a besoin de lunettes pour apprendre à lire, et il ne viendrait à l’idée de personne de lui refuser de les porter.
Sans cela, il ne pourrait progresser dans ses apprentissages et deviendrait à coup sûr un mauvais lecteur.
Pour un élève avec des troubles d’apprentissage, l’enjeu est identique!

8befab_9965f6a537dd4f96961cbfc90470157e.png_srz_p_600_1606_75_22_0.50_1.20_0

11 CAUSES POSSIBLES CONCERNANT LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Auteur : Pauline Martin , Psychologue pour enfants

Voici le lien pour télécharger ce guide:

http://www.psychologuedomicile.com/11-causes-troubles-apprentissage-pdf?__hssc=187558455.1.1435300863431&__hstc=187558455.d69acc4db9fdcb3f10350de569be9f0c.1435129663260.1435212609196.1435300863431.4&hsCtaTracking=a62022ac-7fc0-4987-8dd8-ac0ccd79c2ea|c6ca1fc0-ca6e-461d-9af5-0bc9bf80ba42

Comment détecter un enfant précoce ?, Pauline Martin

Commençons par définir ce qu’est l’intelligence…

Dans son livre, l’enfant doué, Arielle Adda explique que « l’intelligence est souvent dite facteur d’adaptation, mais paradoxalement, elle peut devenir un facteur d’inadaptation chez l’enfant lorsqu’il perçoit, plus ou moins consciemment, que cette dimension de sa personnalité n’est pas la bienvenue ».

Mais alors, qu’est ce que la précocité intellectuelle ?

« L’élève intellectuellement précoce manifeste la capacité de réaliser, dans un certain nombre d’activités, des performances que ne parviennent pas à accomplir la plupart des enfants de son âge, qui dispose, au moment de l’observation et dans les domaines considérés, d’aptitudes nettement supérieures à celles de la moyenne de sa classe d’âge ».
L’enfant précoce :

Un enfant dit « précoce » a un développement intellectuel très avancé et notamment dans l’apprentissage de la numération et du langage selon B. Gibello. « Les surdoués souffrent, à cause ou en dépit de leur surdon » (B. Gibello, L’enfant à l’intelligence troublée, 1984).

Le dépistage se fait bien souvent après l’entrée à l’école maternelle. En effet, un enfant très éveillé avant son entrée à l’école peut très bien retrouver un rythme de développement ordinaire.

Bien souvent, nous observons un décalage entre les centres d’intérêts de ces enfants précoces et les autres enfants.

La maturité affective et relationnelle ne suit pas le même rythme que le développement cognitif chez l’enfant doué. Cet écart (appelé « dyssynchronie ») peut entraîner des perturbations dans le comportement de l’enfant et même dans les apprentissages scolaires ; Il est donc très important de reconnaître un enfant précoce pour lui offrir une structure d’enseignement adaptée à son développement.

Deux situations peuvent être observées :

L’enfant intellectuellement précoce peut être identifié et reconnu par ses proches et par les professionnels. Cet enfant se différencie des autres par sa vitesse de traitement de l’information, sa vitesse de mémorisation, par sa capacité d’apprentissage. C’est souvent un enfant curieux de tout, qui aime apprendre par lui-même. Mais quelque fois, certains essaient de ne pas se différencier des autres même s’il est identifié comme enfant précoce. Il peut même devenir timide, réservé, solitaire et cache sa souffrance et ses capacités.

L’enfant intellectuellement précoce non identifié peut très bien être en échec scolaire et peut avoir des problèmes de comportement lorsqu’il est en groupe avec ses pairs. Il peut même être le perturbateur de la classe. Il peut ressentir une forme de stress et d’anxiété et peut être très sensible. Cet enfant déroute souvent son entourage, ses parents et les enseignants.

Comment détecter si mon enfant est précoce ?

Pour le dépistage, il est nécessaire qu’un bilan psychologique soit réalisé par un psychologue.

Ce bilan est constitué d’épreuves cognitives (intellectuelles) à travers des tests comme le Wisc IV et des épreuves projectives (affectives et relationnelles) à travers des tests comme le TAT, CAT, Rorschach, Patte Noire…

91318756_o

Le bilan peut mettre en évidence le fonctionnement intellectuel particulier d’un enfant (une précocité) et est également un bon indicateur du fonctionnement affectif d’un individu. Par la passation du Wisc IV, les enfants précoces présenteront un rythme de développement cognitif supérieur à la norme des enfants du même âge.
wisc4_integrated_kit

Les épreuves projectives apporteront des indications supplémentaires sur la vie affective et l’histoire de l’enfant (sur ses conflits internes, sur la construction de sa personnalité, sur ses émotions, sur ses souffrances…).

INVENTAIRE D’IDENTIFICATION à partir de 6 ans, Jean Charles TERRASSIER

Pour avoir une première idée…

Attention : Certains enfants précoces automutilés (voir dictionnaire) peuvent avoir des mauvais résultats à ce test.
Extrait de : Jean-Charles TERRASSIER « Les enfants surdoués ou la précocité embarrassante » – 3° Ed 1995 – ESF Editeur – pp 59-60

INVENTAIRE D’IDENTIFICATION
« L’inventaire d’identification des enfants précoces que je propose ci-après, peut aider aussi bien les parents que les enseignants à poser l’hypothèse de la précocité chez des enfants de 6 à 12 ans.
Tous les comportements n’ayant pas la même valeur diagnostique, chacun des 21 items est pondéré par un coefficient.
A partir d’un score de 13 à 14 points, l’hypothèse de la précocité a plus d’une chance sur deux de s’avérer exacte.
Cet inventaire est également utilisable pour identifier les enfants surdoués qui ont des difficultés scolaires. Il convient alors de ne retenir que les items marqués d’un astérisque (*). Au dessus d’un score de 10 points, l’hypothèse de la précocité est à vérifier par des tests d’intelligence. »

L’enfant …

1 … a été capable d’apprendre à lire avant le cours préparatoire (6 ans ) :
– Seul ou presque : 7 points
– Aidé : 5 points
– Non : 0 point

2 … lit beaucoup et rapidement des livres (les illustrés n’ont pas à être pris en compte) :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

3 … manifeste un grand intérêt pour les encyclopédies et les dictionnaires :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

4 … a appris rapidement à lire mais a eu des difficultés pour l’écriture (valable surtout pour les
garçons) :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

5 *… choisit des camarades plus âgés que lui pour les activités d’intérieur :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

6 * … aime beaucoup dialoguer avec les adultes :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

7 * … pose beaucoup de questions variées et originales :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

8 * … veut toujours savoir le « pourquoi » de tout :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

9 * … quoique parfois distrait, est capable, quand quelque chose ou quelqu’un l’intéresse (un film, la
télévision, une personne) de faire des observations d’une étonnante perspicacité :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

10 * … juge volontiers les gens :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

11 * … est ennuyé par les activités de routine (tout ce qu’il faut recommencer indéfiniment de la même
façon : la toilette quotidienne, par exemple, mais aussi les exercices scolaires qui lui paraissent
faciles et dépourvus de variété) :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

12 * … est très sensible à l’injustice, même s’il n’en est pas lui-même la victime :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

13 * … a le sens de l’humour :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

14 … a souvent un très large vocabulaire, mais c’est surtout le niveau de ses réflexions qui étonne :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

15 * … aime les jeux compliqués (échecs, « mastermind », jeux de stratégie en général) et y réussit :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

16 … s’il est déjà au collège, a été populaire auprès de ses camarades à l’école, mais l’est moins
maintenant auprès de ses condisciples collégiens :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

17 * … préfère travailler seul
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

18 * … est intéressé par l’univers, par le problème de l’origine de l’homme, et par la préhistoire :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

19 … est en tête de classe sans effort apparent :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

20 * … a un sens esthétique développé (musique, arts plastiques, mais aussi environnement), il est
sensible à l’harmonie de ce qui l’entoure :
– Oui : 2 points
– Non : 0 point

21 * … il est passionné par un ou plusieurs hobbies et il en change assez souvent :
– Oui : 1 point
– Non : 0 point

Calcul: …… points dont …… points hors scolaire
A partir d’un score de 13 à 14 points (ou 10 en hors scolaire), l’hypothèse de la précocité (Haut Potentiel) a plus d’une chance sur deux de s’avérer exacte, les tests s’imposent.

Pour faire ces tests deux possibilités:
– la psychologue scolaire (par le biais du médecin scolaire) mais la démarche est longue
– une psychologue en libéral (coût 150 à 250€), vous pouvez vous rapprocher d’une association (l’AFEP par exemple) afin d’avoir l’adresse d’une psychologue sensibilisée au haut potentiel.
site Douance

Liste de livres audio (gratuit)

Liste de livres audio (gratuit)
Les sites de livres audio téléchargeables gratuitement.

Voici une liste de sites.

« Livre pour tous » : téléchargeable au format MP3 : livre audio classés par catégorie, un assez grand nombre de catégorie : conte, mythologie, jeunesse, poésie, romans, arts, correspondance…

Pour visiter le site : http://www.livrespourtous.com/Litterature-audio-a-ecouter-gratuitement-au-format-MP3.html

« Bonnes nouvelles » : site pour les personnes mal voyantes : à écouter sur le site, on y trouve des nouvelles.

Pour visiter le site : http://www.bonnesnouvelles.net/bienvenue.htm

Livre audio gratuit : à télécharger, format MP3 : quelques grands classiques de la littérature (Maupassant, Flaubert, Zola…).

Pour visiter le site : http://www.livreaudiogratuit.com/

« Littérature audio.com » : Téléchargeable en MP3 : Peut être le plus complet (où celui qui a ma préférence devrais-je plutôt écrire) : classement par thème, recherche par auteur, livre complet, extrait de livre.

Pour visiter le site : http://www.litteratureaudio.com/

« Audiocité.net » : écoutable sur le site : pas mal de choses intéressantes, il faut farfouiller.

Pour visiter le site : http://www.audiocite.net/index.html

Guy de Maupassant : à écouter sur le site : une grande partie de l’œuvre de Maupassant.

Pour visiter le site : http://www.guydemaupassant.fr/maupassant.htm