Archives mensuelles : juin 2015

Voici le résumé de l’émission « parent hélicoptère » sur le site le cheval à rayures

http://www.le-cheval-a-rayures.fr/2015/06/29/les-parents-helicopteres/?utm_campaign=shareaholic&utm_medium=facebook&utm_source=socialnetwork

Publicités

Parent hélicoptère

Olivier Revol pédopsychiatre, Angélique Kosinksi Cimelière psychologue clinicienne pour enfant et Mélanie Schmidt-Ulmann, consultante en parentalité naturelle.

Le terme parent hélicoptère désigne au Canada et aux États-Unis un parent qui « plane » au-dessus de son enfant pour le diriger vers le « meilleur » avenir qui soit, ou encore qui vole à son secours dès qu’un problème se présente….
http://www.sudradio.fr/Podcasts/Le-Mag-de-l-aprem/Les-parents-helicopteres

Qu’est ce que la dysphasie ?

8befab_99563b13f2e24b38af4b238c5838f21d.png_srz_p_369_436_75_22_0.50_1.20_0

La dysphasie est un trouble cognitif spécifique, d’origine neurologique, bien qu’on n’en connaisse pas encore la cause exacte.

Il y a atteinte du versant expressif du langage (ce que l’on produit) et / ou du versant réceptif (ce que l’on comprend).
A l’origine, il ne semble pas exister de causes apparentes (absence de surdité, de déficience intellectuelle, de troubles neurologiques…).

On parle de dysphasie expressive : difficulté à parler

On parle de dysphasie réceptive : difficulté à comprendre

Elle se manifeste, entre autres, par des problèmes au niveau de l’expression du langage: prononciation, vocabulaire, syntaxe, etc.
L’enfant utilise mal les « outils » de la communication verbale, mais il éprouve également des difficultés sur le plan de la compréhension des concepts, des règles qui encadrent cette communication.

La dysphasie est souvent associée à d’autres troubles du langage et d’apprentissage, et également aux troubles de comportement et de l’humeur: dyslexie, dysorthographie, hyperactivité, déficit d’attention, anxiété, agressivité, etc.

Les enfants dysphasiques ont une intelligence tout à fait normale, et même parfois supérieure à la moyenne !

Les différentes formes
8befab_085f189477be4599b55c89d2f44c4090.png_srz_p_638_380_75_22_0.50_1.20_0

Les différents types
8befab_a002a50a03984194a4d171c5b1bc229c.png_srz_p_840_403_75_22_0.50_1.20_0

La dysphasie phonologique-syntaxique
Elle atteint les processus de phonologie et de syntaxe.
Il y a ainsi une grande distorsion entre la compréhension et la production.
Les enfants affectés par ce type de trouble comprennent tout, mais ont une production verbale très réduite et dans la plupart des cas, ils sont même inintelligibles.
Ils se caractérisent par une hypo-spontanéité c’est-à-dire une très grande difficulté à prendre la parole.
Les mots arrivent par agglomération, les enfants complexifient les mots et le même mot peut être prononcé de manière différente.
Exemple : « catilocain » ou « rabilojacin » pour le mot « stylo »
Les enfants ont un trouble de l’encodage syntaxique alors qu’ils ont une bonne conscience syntaxique.
Ils ont conscience de leur trouble, ils pallient par des mimiques gestuelles.
Ils sont motivés par la communication.
Attention, leur vocabulaire va avoir tendance à s’appauvrir si l’adulte réduit lui-même son apport lexical vis-à-vis de l’enfant en croyant qu’il ne peut pas comprendre.
L’enfant, devenu adulte, a des difficultés à comprendre les jeux de mots ou les publicités.

La dysphasie phonologique
Il s’agit d’une forte dys-syntaxie.
Les mots du langage sont difficilement mis en chaîne mais surtout, l’élève manque de mots.
L’enfant parle peu et de façon sur-contrôlée.
Il a du mal à enchaîner les mots, difficultés qui se retrouvent en lecture, en numération et en expression écrite.
Cependant, il a une bonne compréhension verbale, un langage « informatif » et il a conscience de ses difficultés.
Sous rééducation, il y a amélioration sur le plan oral, mais la difficulté à trouver ses mots persiste.
Sur le plan de l’écrit, il va apprendre à lire, mais il souffrira sans doute d’une dysorthographie sévère à l’âge adulte.

La dysphasie réceptive
Il s’agit de troubles de la compréhension, les opérations de décodage de ce qu’il entend sont déficientes.
Ses difficultés de compréhension s’accompagnent de difficultés d’expression.
Il aurait également des difficultés pour créer des images mentales.
Cela se manifeste par une difficulté à identifier les sons de la langue.
Tout son est un bruit et tout bruit est nouveau.
Il vit ainsi dans un univers sonore informe.
Les élèves souffrant de ce trouble ont des difficultés de segmentation auditive, ils manquent de mots.
Ils produisent des mots, mais déformés, des bruits.
Évolution : l’élève va chercher très vite à compenser.
Le langage des signes et la lecture labiale peuvent être de bons outils.

La dysphasie lexical-syntaxique (mnésique)
Il s’agit d’une dysphasie numérique, d’un trouble du contrôle de la signification.
Le trouble de la compréhension dépend de la longueur de l’énoncé.
De la même façon, en production, ces enfants ont un dysfonctionnement de la mémoire, ont des difficultés à catégoriser.
Il s’agit d’enfants qui peuvent apprendre à lire et à écrire au niveau de la technique, mais ils restent gênés
dans la compréhension.

La dysphasie sémantique-pragmatique
Il s’agit de troubles de la formulation, le langage utilisé n’est pas adapté à la situation de communication, un mot vient à la place d’un autre.
Incohérence du discours associé à un trouble de la compréhension.
L’enfant n’a pas conscience de son trouble.
On a longtemps assimilé ce trouble, à l’arriération mentale.
Les enfants peuvent apprendre à lire techniquement.
A l’âge adulte, ils vont parler par stéréotype du discours.

Dys nos droits

Tout le monde peut admettre qu’un élève myope a besoin de lunettes pour apprendre à lire, et il ne viendrait à l’idée de personne de lui refuser de les porter.
Sans cela, il ne pourrait progresser dans ses apprentissages et deviendrait à coup sûr un mauvais lecteur.
Pour un élève avec des troubles d’apprentissage, l’enjeu est identique!

8befab_9965f6a537dd4f96961cbfc90470157e.png_srz_p_600_1606_75_22_0.50_1.20_0

11 CAUSES POSSIBLES CONCERNANT LES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Auteur : Pauline Martin , Psychologue pour enfants

Voici le lien pour télécharger ce guide:

http://www.psychologuedomicile.com/11-causes-troubles-apprentissage-pdf?__hssc=187558455.1.1435300863431&__hstc=187558455.d69acc4db9fdcb3f10350de569be9f0c.1435129663260.1435212609196.1435300863431.4&hsCtaTracking=a62022ac-7fc0-4987-8dd8-ac0ccd79c2ea|c6ca1fc0-ca6e-461d-9af5-0bc9bf80ba42