Quel scanner pour quel usage ?

Scanners

Il existe différents types de scanners qui peuvent être utiles à la scolarité d’un élève dyspraxique.

des souris scanners

des scanners mobiles à main

des scanners à chargeur

Quel scanner pour quel usage ?

Scanner un manuel entier

Pour quelles raisons scanner un manuel ?

Il existe de nombreux manuels numériques vendus par les éditeurs scolaires. Malheureusement, ces manuels ne sont pas éditables. On ne peut donc pas faire de copier/coller pour reprendre un exercice dans Word ou dans OneNote. La seule action éventuellement possible est de faire une capture d’écran. Une des premières raisons de scanner un manuel est donc d’obtenir un manuel éditable dont on pourra copier/coller les exercices. Scanner des manuels pour les adapter fait partie des activités de l’équipe du Cartable Fantastique.

Comment scanner un manuel entier ?

Pour scanner des manuels entiers, la solution optimale est d’acheter un manuel et de le découper puis de le scanner en entier via un scanner à chargeur. C’est indéniablement la solution la plus rapide et qui aboutit à un pdf de qualité optimale. Distribuer des manuels scannés en pdf est illégal mais il n’y a, en revanche, rien d’illégal à scanner le manuel acheté pour un élève si ce fichier est réservé à son usage. On reste alors dans le cadre de l’usage privé.

Noter que le scanner à main et la souris scanner ne sont pas des outils appropriés pour scanner un manuel entier.

Scanner une fiche en classe

De nombreux enseignants proposent des fiches. On peut envisager de les scanner pour que l’élève puisse les compléter sur ordinateur.

Avec quel scanner ?

Á la fois, un scanner à main et une souris scanner peuvent être utilisés pour scanner une fiche. Le scanner à main permettra de scanner une fiche entière plus rapidement et facilement mais la souris scanner sera plus adaptée pour scanner un seul exercice.

Quelles sont les limites de cette approche ?

Il faut être conscient que cette approche ne sera pas appropriée aux enfants qui présentent des difficultés visuo-spatiales ou des troubles d’organisation du regard qui gênent l’accessibilité à la fiche en elle-même. Le fait qu’elle soit numérisée n’est le plus souvent pas suffisant pour la rendre accessible.

Si c’est l’enfant qui doit scanner lui-même la fiche, cette manipulation prendra du temps et d’autant plus de temps que les difficultés motrices sont importantes. L’élève ne pourra pas commencer l’activité en même temps que le reste de la classe. De plus, la manipulation d’un scanner manuel requiert une attention soutenue pour un enfant présentant un trouble moteur. Elle est donc fatigante pour lui. Au total, non seulement l’élève s’engage dans l’activité pédagogique avec retard mais ce retard est dû à une manipulation qui d’une part est fatigante pour lui et d’autre part n’a que peu d’intérêt pédagogique. Enfin, en situation d’évaluation, ce retard au démarrage le défavorise s’il n’est pas pris en compte.

Une alternative intéressante est de demander à un adulte (auxiliaire de vie scolaire, enseignant) de scanner la fiche pour l’élève. Il pourra alors bénéficier du format numérique sans en supporter la fatigue. L’idéal est bien sûr de lui fournir le format numérique au moment de la distribution des fiches aux autres élèves.

Scanner un exercice ou un schéma issu d’un manuel

Il peut être utile de scanner un exercice pour que l’enfant puisse le réaliser sur Word. Il peut aussi être pertinent de scanner un schéma que l’enfant pourra légender en utilisant OneNote.

Avec quel scanner ?

Pour cet usage, la souris scanner est l’outil le plus pratique. On voit ce que l’on scanne au fur à mesure directement sur l’ordinateur. C’est relativement rapide. On peut transférer immédiatement le texte dans Word dans un format lisible (pas sous forme d’image).

Quelles sont les limites de cette approche ?

Les limites sont les mêmes que dans le cas précédent et il ne faut pas hésiter à faire intervenir un adulte pour aider l’enfant.

Scanner les notes d’un autre élève

Au collège et au lycée, l’essentiel d’un cours ou d’une leçon est pris en note sur un cahier ou dans un classeur à partir de ce qu’écrit et dit l’enseignant. L’élève dyspraxique pourrait alors à l’aide de son scanner, récupérer le cours sur le cahier ou le classeur d’un autre élève. Cependant, pour avoir quelque chose d’exploitable, il faut que le scanner soit passé correctement sur le cahier. Dans ce cas, intervient le problème des marges et du rognage du texte si celles-ci sont insuffisantes. Tout dépend ici de l’habileté de l’élève.

Dans un certain nombre de cas (fatigue, difficultés motrices importantes, trouble de repérage dans l’espace empêchant de passer correctement le scanner) il faut prévoir qu’une tierce personne puisse scanner à la place de l’élève. Cette opération est éventuellement réalisable par l’enseignant en fin de cours. Une souris scanner ou un scanner à main peuvent être utilisés.

Cartable Fantastique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s