J’ai mal aux oreilles : 10 fausses idées sur les personnes dites Haut Potentiel

par | 2 06 16 | Haut potentiel, HPI, Surdoués, Zèbres …, site « émotifs talentueux »

Rainbow lamps in circle

Régulièrement, je suis amenée à expliquer aux gens ce qu’est une personne dite « Haut Potentiel », normal puisque cela fait partie de mon métier que d’accompagner ces personnes. Est-ce parce qu’ils sont tellement difficiles à cerner qu’on leur donne une série de noms ? Surdoués, HP, HPI, Zèbres, sur-efficients mentaux et j’en passe… Moi je les appelle les Émotifs Talentueux parce que je trouve cela plus doux et surtout ça ouvre au potentiel sans nier les émotions. Et puis on est un peu extraterrestre et souvent en décalage comme le petit bonhomme E.T. (oh … les mêmes initiales) !  Donc, je vous disais que j’avais souvent l’occasion d’échanger avec les gens sur ce thème. Et pas toujours que des gens bien informés malheureusement : parce qu’ils sont en phase de découverte, parce qu’on les a mal renseigné ou tout simplement parce qu’ils ne connaissent absolument rien au sujet (comme moi il y a quelques années d’ailleurs).

Tout ça pour vous dire que parfois j’entends des choses qui me font mal aux oreilles ! Et comme je n’aime pas avoir mal aux oreilles, je vous partage quelques-unes de ces « idées » que je m’empresse de recadrer avec mon point de vue !

  1. C’est top, je demanderais pas mieux que mes enfants soient Haut Potentiel : Je me souviens bien du moment où j’ai entendu cette phrase, je me suis dite que la personne n’avait pas encore compris ce que cela incluait et comme souvent, elle a entendu « Haut Potentiel » qu’elle a traduit par « Tout est possible, donc réussite garantie ». Pas si simple quand on comprend le mode de fonctionnement des HP. Comme je dis régulièrement « Quand t’es HP, tu reçois tout le package » : le potentiel et le reste 😉
  2. Les personnes HP n’ont pas besoin de thérapie : ah bon ? Celle là me fâche particulièrement ! Primo – Qui d’autre que la personne concernée peut-elle savoir ce dont elle a besoin ? Secondo : comment fait-elle alors quand elle souffre ? Elle va raconter sa vie à quelqu’un qui va lui dire qu’elle est HP et que c’est normal qu’elle souffre ? Et bien non, je suis pas du tout d’accord avec cela ! D’une part, il y a toute une partie relecture de vie à la lumière de la douance pour ceux qui se découvrent sur le tard. Et ensuite, il y a la nécessité d’accueillir ses émotions, de comprendre ce qu’elles racontent et quel chemin elles nous montrent. C’est souvent en étant accompagné qu’il est possible de faire cette démarche et surtout, un espace thérapeutique bienveillant (bien cadré et approprié) permettra de réparer bien des blessures. Parfois lentement et ça peut être un travail d’artisan effectivement.
  3. Si vous êtes hypersensible c’est probablement que vous êtes HP : En réalité, 20 % de la population est hypersensible, alors que le chiffre annoncé pour les personnes HP est de 2 à 5 % selon les sources. Un petit calcul vite fait : non tous les Hypersensibles n’ont pas nécessairement un fonctionnement identique aux HP. Par contre, l’hypersensibilité fait partie de la nature même des personnes HP … même si beaucoup le cache bien ou s’ils portent une belle armure pour se protéger.
  4. C’est normal, il est surdoué alors il souffre : Si effectivement l’hypersensibilité est une des facettes de la personnalité HP, il y a donc toute une série de stimuli et de ressentis hors normes. Et donc une propension à vivre les choses de manière plus intenses voire de manière traumatique. Cela dit, une bonne série d’entre eux vont très bien parce qu’ils ont grandi dans un environnement sécurisant ou parce qu’ils ont fait un travail de développement personnel (si si la thérapie ça aide parfois mais il n’y a pas que ça) et ont pris en charge leur responsabilité face à cette souffrance. Le dernier ouvrage de Monique de Kermadec met en lumière cet aspect (je vous le recommande vivement).
  5. Il faudrait quand même que la société fasse quelque chose pour eux : ça c’est pas gagné ! Comment 98 % de la population va-t-elle s’intéresser aux problèmes de 2% qui en plus sont censés avoir des talents. Pourquoi pas plutôt se dire que les personnes qui ont des talents puissent apporter quelque chose au reste de la société ? Je sens que le débat n’est pas clos 😉
  6. Il n’y a pas de secret, pour réussir un HP doit apprendre à rentrer dans le système et faire des études universitaires : ici aussi, ce postulat est très réducteur. Je connais des personnes HP qui n’ont pas fait d’études prestigieuses et qui ont appris leur métier sur le terrain. Leur intelligence a été de faire des liens et de relier les opportunités au service de leur objectif. Effectivement, ça n’est pas le chemin le plus courant et donc pas forcément le plus simple … mais où est le problème ? On aime bien le challenge non ?
  7. Pour s’épanouir un HP doit s’entourer d’HP : Oui et non ! Il est certain que cela peut être agréable d’échanger avec des personnes qui ont la même vivacité d’esprit, d’humour que vous et qui sont capables de comprendre votre mode de fonctionnement parce qu’ils sont directement concernés. Pour autant, cela n’est pas du tout une garantie de réussite pour qu’une relation fonctionne bien, c’est beaucoup plus vaste que cela. Je connais des tas de personnes HP qui ont des amis dans la ” norme ” et qui ne voudraient en aucun cas changer cela … et j’en fais partie.
  8. Mon psy m’a dit que plus quelqu’un est intelligent, moins il a facile à gérer ses émotions » : Hum …. et bien ça n’est pas tout à fait de cette façon que j’ai envie de formuler les choses. Lors d’un précédent point, je mets en lumière l’hypersensibilité de la personne HP. Maintenant soyons clair, tout le monde (HP ou pas) n’a pas (encore ?) appris à accueillir ses émotions. C’est à mon sens LA clé indispensable pour avancer avec sérénité, c’est ce que D.Goleman a mis en avant sous le vocable d’intelligence émotionnelle. Et oui cela s’apprend à tout âge, vivre ses émotions comme une faiblesse n’est donc pas une fatalité. Au contraire, beaucoup de personnes découvrent que développer votre intelligence émotionnelle leur permet d’aller plus loin dans la vie, d’avoir de meilleurs relations et d’inspirer les autres.
  9. Les HP ont tous le même type de fonctionnement : C’est aussi limitant que de dire que tous les belges sont des gais lurons ou que les français sont des râleurs (ou l’inverse d’ailleurs).
  10. La seule façon de s’en sortir c’est d’apprendre à méditer : j’adore la pleine conscience et je pense que c’est vraiment fabuleux pour beaucoup d’entre nous ! De nombreuses études en ont montré les bienfaits. Cela dit, ici aussi, libre à chacun de trouver ce qui l’aide. Toujours sur le principe d’apprendre à accueillir ses émotions, une série de pratiques peuvent avoir de l’intérêt et mieux convenir à certaines personnes. Je vous partage mes préférées : la danse des 5 rythmes, marcher dans la nature, yoga, cohérence cardiaque, sophrologie, le journal créatif, le chant …. L’essentiel est de resté connecté à soi !

En bref, je vous dirai une fois de plus que se savoir « Haut Potentiel » c’est découvrir une grille de lecture qui permet à chacun d’apprendre à mieux se connaître. C’est en apprenant à se connaître et à aller à la rencontre de soi que chacun peut trouver ce qui est juste pour lui, que ce soit en matière d’accompagnement, de métier, de façon de prendre de la distance, de vivre ses relations … aucune étiquette n’a jamais aidé personne à oser être lui même, HP ou pas !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s