S’organiser dans ses affaires

cropped-entete32.jpg

Vous êtes dépité(e) parce que votre enfant n’avait pas son matériel en cours et est revenu avec un mot dans son carnet, ou parce qu’il perd régulièrement ses affaires, ou parce qu’il semble incapable de ranger sa chambre ? Ces lignes sont pour vous.


L’organisation du cartable


C’est au collège que l’organisation du cartable se complique. Jusqu’ici, vous parveniez tous deux à gérer : lui faisait ce qu’il pouvait, et vous passiez derrière pour vérifier.

1ère idée : utiliser un code couleur

Afficher un emploi du temps au plus proche de l’espace de rangement dédié au matériel scolaire, attribuer une couleur spécifique à chaque matière : le rouge pour l’anglais, le vert pour le français…, mettre un protège-cahier de la couleur correspondante, ou si c’est un classeur, le choisir de cette même couleur, couvrir les livres toujours selon ce même code couleur.

Emploi du temps où chaque matière est colorée d'une couleur spécifique
Cahiers axu couvertures de toutes les couleurs Protège livres de différentes couleurs

Cette organisation est donc à prévoir en amont, au moment des achats de rentrée scolaire.

Au collège, il est possible de demander un double-jeu de livres. C’est une bonne idée pour certains enfants : ceux qui ont un problème moteur ou de santé physique, mais pas pour tous : ceux qui justement ont des problèmes d’organisation, car il faudra gérer le casier à l’école en plus.

Bacs plastiques pour rangement des cours2e idée : organiser le rangement

Pour entreposer les affaires près du bureau,
vous pouvez opter pour des bacs en plastique, sur lesquels vous aurez mis des repères.

Ces repères peuvent être des couleurs, celles-là même que vous aurez choisies pour chaque matière, ou encore des mots, ou des dessins.

3e idée : faire des check-lists

Vous pouvez faire une liste des affaires à mettre dans le cartable pour chaque jour, que vous afficherez près des bacs de stockage.

Une simple pince à linge, à déplacer sur la liste, peut servir de repère, pour savoir où l’on est arrivé dans la vérification.

Vous pouvez aussi faire une check-list pour le matériel à avoir dans la trousse. La check-list peut être plastifiée, et accrochée à la trousse par un anneau.  Check liste pour trousse
 La trousse à compartiment Dakine aide à voir s'il manque du matériel.

Cette trousse à compartiments, pour le matériel courant, aide à visualiser s’il manque du matériel.

Les feutres et les crayons de couleur peuvent être dans des trousses distinctes.

 Feutres 12 couleurs attachés entre eux par le capuchon

Ces feutres seront moins facilement perdus, du fait qu’ils soient attachés par les capuchons.

4e idée : faire des fiches de procédure

Si nécessaire, vous pouvez encore faire des fiches de procédure.

Un exemple :
En rentrant de l’école :
1. sortir toutes les affaires du sac
2. les ranger dans les bacs
3. regarder l’agenda
4. sortir les affaires d’une matière pour travailler
5. mettre de côté quand c’est terminé
6. sortir les affaires d’une autre matière pour travailler

8. préparer le sac pour demain.

Vous pouvez présenter les fiches de procédure sous forme d’affiche ou de planificateur.

Un planificateur est une sorte de carnet. L’enfant tourne une page quand une action est terminée, pour passer à la suivante. Cela ne marche que pour les activités routinières, toujours faites dans le même ordre.

Les fiches de procédure peuvent porter sur des thèmes variés, comme la toilette dans la salle de bain, etc…


Le rangement de la chambre


Sa chambre est un capharnaüm et pourtant il ne semble pas y mettre de la mauvaise intention, mais paraît plutôt dépassé ?

1er principe : faire le tri

Dans une chambre d’enfant, il y a souvent des choses qui n’ont pas été utilisées depuis longtemps, voire qui ne sont plus de son âge. Les enlever va l’aider.

2e principe : soulager le regard

Chambre enfant en désordre Des bacs, des casiers, pour que les jouets et autres affaires ne soient pas toujours sous le regard.

Des étiquettes peuvent aider à identifier les zones.

Vous pouvez donner à votre enfant la consigne de ne sortir qu’une caisse à la fois.

3e principe : séparer les espaces

Un coin vêtements, un coin travail scolaire, un coin jeux…

4e principe : séparer les affaires

Un tiroir pour les chaussettes, un autre pour les slips, une étagère pour les tee-shirts, une pour les pantalons… Ou, s’il n’arrive pas à coordonner les vêtements entre eux, ranger par tenues entières : un pantalon, un tee-shirt, un pull, une paire de chaussettes, un slip rangés ensemble.


Pourquoi certains enfants ont-ils plus de difficultés que les autres ?


Un trouble des fonctions exécutives, ou une dyspraxie visuo-spatiale, sont souvent à la base de ces difficultés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s