SOMMEIL de l’ENFANT: L’apnée associée à un risque multiplié par 5 d’hyperactivité (TDAH)

Actualité publiée le 30-03-2013

Les enfants souffrant d’apnée du sommeil ont un risque plus élevé de troubles du comportement, d’hyperactivité et d’apprentissage, révèle cette étude de l’Université de l’Arizona. Ces conclusions, publiées dans l’édition d’avril de la revue Sleep, de l’American Academy of Sleep Medicine, incitent les professionnels et les parents à repérer ces troubles respiratoires du sommeil chez l’Enfant et le cas échéant à les faire traiter.

C’est une augmentation du risque de Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) ainsi que d’autres troubles d’adaptation et d’apprentissage qui est constatée par cette étude de cohorte qui a suivi durant 5 années 263 enfants âgés de 6 à 11 ans, pour déterminer la prévalence et l’incidence des troubles de l’apnée et leurs effets possibles sur le fonctionnement neurologique. Le sommeil de ces enfants a été suivi et ils ont « subi » toute une série de test d’évaluation.

Les résultats montrent que,

  • l’apnée chez l’enfant n’est pas rare : 23 enfants donc près d’un enfant sur 10 a développé un syndrome d’apnée au cours de la période de suivi et que 21 enfants ont présenté une apnée du sommeil persistante tout au long de l’étude. 41 autres enfants qui présentaient ce SAOS au départ de l’étude ne souffrent plus de ce trouble au bout des 5 ans de suivi. N.B., selon les statistiques de l’American Academy of Sleep Medicine, l’apnée obstructive du sommeil est diagnostiquée chez environ 2% des enfants en bonne santé.
  • Le risque de troubles du comportement est 4 à 5 fois plus élevé chez les enfants souffrant d’apnée du sommeil et jusqu’à 6 fois plus élevé chez les enfants qui ont une apnée du sommeil persistante.
  • Comparativement aux enfants qui n’en ont jamais souffert, les enfants atteints d’apnée sont également plus susceptibles d’avoir des parents qui ont signalé des problèmes d’hyperactivité, d’attention, de comportements « perturbateurs » et de troubles de la communication sociale. Enfin, les enfants souffrant d’apnée du sommeil persistante sont 7 fois plus susceptibles d’avoir des parents à troubles de l’apprentissage.

 

L’étude fournit ainsi des informations utiles aux professionnels de santé et de la petite enfance ainsi qu’aux parents, en particulier à eux qui ont également connu des troubles de l’apprentissage, du comportement ou de la communication. Des résultats précieux également pour les professionnels en santé scolaire, en première ligne pour repérer chez le petit enfant,  l’hyperactivité, les difficultés d’apprentissage et les troubles comportementaux et émotionnels dans la salle de classe.

Source: Sleep (à paraître) via Eurekalert (AAAS) Children with sleep apnea have higher risk of behavioral, adaptive and learning problems (Visuel © S.Kobold – Fotolia.com)

Lire sur l’Apnée, le TDAH

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s