Quatre conseils aux parents d’enfants surdoués

Publié le 3 septembre 2016, Portail SFR

Les enfants précoces rencontrent souvent des difficultés d’ordre relationnel. Voici des conseils pour les aider à surmonter les obstacles et à s’épanouir aussi bien à la maison qu’à l’école.

Vous avez fait passer les tests de précocité à votre enfant et les résultats ne laissent aucun doute. D’un côté, vous avez envie de répandre la bonne nouvelle :vous avez mis le doigt sur la particularité de votre enfant et il s’agit d’une intelligence hors du commun. De l’autre côté, vous craignez que votre enfant soit étiqueté « petit génie » et qu’on le regarde comme une bête curieuse…

Getty Images/Hero Images

Ne pas divulguer le diagnostic à tout le monde

« La précocité laisse supposer des capacités intellectuelles très importantes, un potentiel. Mais ce n’est pas magique. L’enfant doit apprendre à s’en servir, amasser des connaissances comme les autres. Cette croyance du génie « inné » induit un regard destructeur envers les enfants précoces. Ils dégagent une image de performance et à la moindre faille, les autres les jugent avec plus de sévérité », explique Laurence Lalande, co-fondatrice de La Loupiote, une école Montessori dans le Var, dédiée aux enfants surdoués, et auteur de l’ouvrage « Réconcilier l’enfant surdoué avec l’école ».

Il convient donc de donner l’information aux bonnes personnes. La famille très proche et les enseignants sauront comprendre le paradoxe de ce résultat et adapter leur comportement à bon escient. Tandis que l’entourage moins intime et les copains et copines pourraient se tromper de regard et induire une perte de confiance en soi.

Prévenir l’échec scolaire

Contrairement aux idées reçues, les enfants précoces ne réussissent pas forcément mieux que les autres leur scolarité. Curiosité, impatience, aversion pour l’effort et la répétition, perfectionnisme peuvent les desservir sur le banc de l’école. Les parents ont donc tout intérêt à s’intéresser de très près à leurs apprentissages et leurs résultats afin de parer au mieux les difficultés en mettant en place des solutions d’aide personnalisée.

Surveiller les fréquentations

L’enfant précoce se sent mal jugé en permanence. « Cela peut le pousser à ‘pactiser’ avec les autres pour se faire accepter. C’est à dire adopter le comportement qu’on attend de lui », analyse la spécialiste.

Dans ce contexte, les parents doivent donc veiller aux fréquentations de leur enfant afin d’éviter les amitiés où le rapport est déséquilibré et où l’enfant surdoué ne s’épanouit pas véritablement. L’experte met même en garde contre des situations de harcèlement qui peuvent découler de cette personnalité trop « caméléon », trop arrangeante.

Éviter l’isolement

« Il y a un vrai décalage avec les autres enfants. J’ai coutume de dire que les enfants surdoués voient en 3D et les autres en 2D. Ils peuvent alors s’intéresser à des détails que personne n’aura remarqué », explique l’auteur.

Sans compter l’hypersensibilité qui accentue l’impression d’être différent des autres… Bref, les enfants précoces ont vite fait de s’isoler, voire de rentrer en conflit avec les autres, ce qui aura la même finalité : les rendre solitaires. Les parents peuvent alors les aider à trouver des amis qui leur ressemblent un peu et/ou avec qui le courant passe bien. Ces rencontres peuvent par exemple avoir lieu par le biais associatif.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s