Parler du cerveau aux élèves change tout

Cerveau&Psycho

Entretien avec Eric Gaspar, professeur de mathématiques et initiateur du projet Neurosup, qui vise à mettre en pratique les découvertes des neurosciences dans le quotidien de la classe.

Eric Gaspar

Cerveau & Psycho : Eric Gaspar, vous êtes professeur de mathématiques et, depuis une dizaine d’années, passionné de neurosciences. Vous en avez tiré une méthode de pédagogie qui rencontre un succès grandissant. À quoi attribuez-vous cette réussite ?

C’est assez facile à comprendre : un pilote de Formule 1 ne doit-il pas connaître le fonctionnement de sa voiture pour en tirer les meilleures performances ? C’est la même chose pour qui apprend ou enseigne : connaître la façon dont fonctionne le cerveau, au moins dans ses grands principes, est un avantage indéniable. L’évidence étant simplement rappelée ainsi, l’intérêt des auditeurs est immédiatement éveillé, qu’ils exercent dans le milieu de la transmission des connaissances ou pas (parents d’élèves, salariés d’entreprises, simples citoyens, etc.). L’objectif de mon projet Neurosup est de tirer bénéfice des avancées des neurosciences pour créer, dévoiler ou faciliter des ponts entre les données théoriques et le quotidien de la classe. Il ne s’agit pas de trouver une méthode miracle qui ferait réussir tout le monde, mais de faire connaître aux étudiants et aux enseignants les règles de base du fonctionnement naturel du cerveau. Car notre outil de travail en classe, c’est bien lui, rappelons-le !

Quelles sont les grandes règles du fonctionnement cérébral dont s’inspire la neuroéducation ?

Le fonctionnement du cerveau est très complexe, mais pour nous il est important de retenir quelques règles.

Le cerveau : 1) tend à économiser de l’énergie ; 2) procède par associations et comparaisons ; 3) a besoin de répétitions pour mémoriser ; 4) fait volontiers des prédictions ; 5) gère son attention et sa concentration de façon fluctuante. Le principe d’économie d’énergie, par exemple, se traduit par un fait bien connu, à savoir que nous aimons opérer des regroupements de plusieurs informations. Ainsi, notre cerveau retient plus facilement 5 nombres à 2 chiffres que 10 chiffres séparés. C’est ce qui explique, par exemple, qu’il nous soit plus facile de retenir des numéros de téléphone par paires de chiffres que sous forme d’une série de chiffres isolés. En créant des paires, nous avons la possibilité de retenir 5 éléments, et non 10.

Comment ce principe peut-il être exploité de façon concrète en classe ?

Dans l’apprentissage des langues vivantes, lorsque l’enseignant souhaite faire comprendre aux élèves que certains verbes irréguliers (to begin, qui se conjugue au prétérit began et au participe passé, begun) se conjuguent comme d’autres (to drink, drank, drunk), il pourra créer un cahier de verbes irréguliers et demander aux élèves de noter, en page 1 au fur et à mesure qu’ils seront rencontrés au cours de l’année, tous les verbes qui se conjuguent de la même manière (accompagnés d’un dessin, c’est encore mieux). Bref, de les regrouper explicitement. Cela permet aux élèves de connaître un verbe et sa conjugaison (to begin), et savoir que to begin, drink et sing se trouvent par exemple sur la même page fera le reste du travail. De cette façon, ils n’ont pas l’impression d’avoir mémorisé plusieurs verbes, mais un seul.

Le principe de regroupement est-il propre aux langues, ou peut-il s’appliquer à d’autres matières ?

En réalité, c’est une propriété transversale du cerveau, que l’on va rencontrer aussi dans d’autres matières. En maths, prenons l’exemple de l’apprentissage des formules d’aire des polygones. Les élèves ont souvent cinq formules à apprendre : celle du carré, du rectangle, du triangle, du losange et du parallélogramme. Or si on les examine attentivement, on s’aperçoit qu’elles diffèrent de par le vocabulaire spécifique les accompagnant (base, etc.). Mais elles…

 

L’accès au reste de cet article est protégé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s