TAC Dyspraxie TSA Thèse de P.L. Couturat

mots clefs

Troubles de l’acquisition des coordinations à l’école maternelle : validation d’une échelle d’hétéroévaluation.

Thèse présentée et soutenue par Pierre-Louis Couturat le 5 juillet 2012 à Montpellier, dirigée par le Professeur René Pry.

Ce travail très attentu était devenu indispensable à plusieurs titres, notamment parce qu’il présente un tableau complet du sujet et surtout parce qu’il apporte un outil de repérage précoce.

En outre, alors que la popularisation du terme « dys » s’est accompagnée d’une certaine dilution de la désignation des troubles spécifiques des apprentissages (TSA), cette thèse vient également étayer la démarche des professionnels confirmés – aux pratiques validées – engagés dans une démarche de clarification.

OBJECTIF ET INTRODUCTION GENERALE :
« Notre objectif général est de proposer une échelle de repérage du Trouble de
l’Acquisition des Coordinations (TAC) pour les enseignants de grande section de maternelle,
administrable facilement sans formation ou cadre particulier. Les enfants qui souffrent de
dyspraxies connaissent de réelles difficultés dans les apprentissages scolaires et ce d’autant
plus que le diagnostic est tardif. L’identification des dyspraxies fait l’objet d’un long et pénible
processus, le diagnostic est souvent posé lorsque l’enfant est à l’école primaire, alors que les
premières difficultés apparaissent lors de l’apprentissage de l’écriture. Toutefois, les signes de
la dyspraxie apparaissent bien avant l’âge scolaire et les enfants à risque pourraient être
diagnostiqués dès l’école maternelle. C’est un moment intéressant pour le repérage de ces
enfants.
Cette étude exploratoire et descriptive portera sur le choix d’items marqueurs de TAC
et sur une première élaboration d’un outil d’évaluation d’un trouble praxique à travers
l’application du modèle de Rasch.
Afin de mener cette étude, nous avons sollicité environ 400 enseignants exerçant de la petite
section au cours préparatoire pour renseigner notre échelle, ou tout simplement pour en
obtenir une critique.
L’étude des réponses caractéristiques de 329 enfants répartis en 5 groupes (en classe ordinaire,
en difficulté scolaire, en situation de handicap, qui souffrent de TAC, de TED) permet de
valider notre échelle.
Dans la discussion générale, nous aborderons, en fonction des résultats la question du
repérage précoce et celle des adaptations pédagogiques à apporter à l’école.
Les objectifs intermédiaires qui ont guidé l’organisation de ce travail sont :
– Etudier les principales praxies mises en oeuvre dans le contexte de la scolarité maternelle,
– Elaborer un outil d’évaluation de la dyspraxie à partir de l’application du modèle de Rasch,
– Déterminer un seuil permettant de cibler les enfants à devenir dyspraxiques afin d’informer
les parents et les inviter à obtenir un diagnostic auprès d’un centre spécialisé,
– Déterminer un seuil permettant de déterminer les élèves en difficulté mais qui ne
souffriraient pas d’un TAC, afin de cibler les aides pédagogiques à l’école,
– Proposer des principes pédagogiques favorisant la scolarisation des élèves TAC. »

Lire la thèse en fichier attaché, avec l’aimable autorisation de son auteur – tous droits réservés.

Fichier attaché Taille
2012_couturat_version_archivage.pdf 2.38 Mo
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s