Le sort des élèves doués (Ici Radio Canada, octobre 2016)

Blog « les tribulations d’un petit zèbre »

On reste au Québec ce matin avec cette belle émission radio :)

« Le sort des élèves doués », sur Ici Radio Canada, qui donne la parole à Isabelle Champagne (enseignante & mère de 2 enfants) & Marie-Pierre Duval (productrice du documentaire Doués & oubliés : maman, quand est-ce que j’apprends ?) :up:

—————-

Petite parenthèse au sujet de ce très beau reportage :

:idea: pour visionner la vidéo en replay depuis un autre pays que le canada, il suffit d’ajouter à votre navigateur un module gratuit de VPN. Cela se fait en cherchant « Unlimited free vpn » dans Google ou autre moteur. Vous en trouverez différents (pour Chrome, FireFox, etc.), il suffit de l’ajouter & de paramétrer le pays de visionnage (dans le cas présent : le Canada), lorsque vous êtes sur la page du replay ;)

Le documentaire est à retrouver par ici :)

—————-

Voici la présentation du sujet :

« Les enseignants, on n’est pas outillés pour s’occuper des enfants doués. Malgré ma formation en enseignement, j’ai eu de la difficulté à trouver des solutions pour aider mes enfants et mes élèves. » Isabelle Champagne, mère d’un enfant à haut potentiel, et Marie-Pierre Duval, productrice, déplorent le fait que seules deux commissions scolaires québécoises reconnaissent la réalité des enfants doués.

Marie-Pierre Duval, dont le documentaire Doués et oubliés : maman, quand est-ce que j’apprends? est diffusé à Télé-Québec, explique que le système scolaire doit s’adapter à ces jeunes au quotient intellectuel supérieur à 130, faute de quoi ces derniers peuvent développer des problèmes sociaux avec leurs pairs et des problèmes à l’école s’ils ne trouvent pas un sens à la scolarisation. « Ce qui m’a sidérée, c’est le manque de reconnaissance de cette réalité. Il ne se fait rien. Ces jeunes peuvent vivre une certaine détresse sans comprendre pourquoi », précise-t-elle.

Isabelle Champagne a eu la chance d’habiter sur le territoire de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, l’une des deux commissions scolaires qui ont des plans pour soutenir les élèves doués (la seconde est la Commission scolaire de Montréal). Il a été choisi de faire sauter des années à son fils. « Même moi, comme enseignante, je n’étais pas d’accord avec cette solution, mais je sentais une urgence d’agir », dit-elle, précisant qu’elle avait décelé chez son fils des signes de dépression inquiétants avant qu’il saute deux fois son année scolaire.

Et le replay de ce chouette audiofil : « Quelle place pour les enfants à haut potentiel ?« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s