Un enfant qui lit sera un adulte qui pense

Nos Pensées

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense

Encourager la lecture à tout âge est toujours synonyme d’enrichissement ; habituer nos enfants dès leur plus jeune âge à lire représente une totale garantie d’un futur meilleur. Un enfant qui lit deviendra à mesure qu’il grandira un adulte avec des idées propres et une mentalité ferme, capable de remettre en question ce qui l’entoure et de comprendre plus facilement sa place dans le monde.

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense, car il n’est pas de domaine de connaissance plus large que celui que nous offrent les livres. Quand on lit, on se nourrit de l’imagination et du raisonnement que d’autres ont déposé sur des pages blanches, et plus nous nous y ouvrons, plus nous y sommes réceptif : les enfants, sans préjugés, sont capables de lire avec tout leur éventail d’émotions.

Un enfant qui lit sera libre pour toujours

Lire nous aide à penser, et penser nous rend libre ; ainsi, si votre enfant aime passer du temps le nez dans les livres, il est très bénéfique qu’il continue à le faire. De fait, ce sera la façon la plus efficace qu’il aura de voir la variété de situations, d’opinions et de conduites que la vie offre : sûrement cela formera-t-il l’enfant à la tolérance et lui permettra-t-il de gagner en respect et en solidarité.

«Lire, c’est meubler votre propre appartement intérieur»

-Jastin Gaarder-


 

nin%cc%83o-leyendo-bajo-un-arbol

Bien souvent, en tant qu’adultes, il nous est arrivé que quelque chose d’inconnu à notre petit monde habituel nous surprenne, voire même nous incommode. Ces sensations proviennent surtout d’une croyance visant à croire que tout ce qu’on ne connaît pas ne peut être valide ; cette pensée dérive en grande partie de l’ignorance.

Lire, c’est comme voyager dans tous les sens, surtout car cela nous aide à ouvrir notre esprit : un enfant qui lit découvre d’autres cultures, d’autres modes de vie, d’autres habitudes différentes des siennes, et il saura, bien avant que celui qui ne lit pas, qu’il existe autre chose au-delà de sa vie quotidienne. Cette conscience du monde fera de lui un adulte qui échappera aux jugements de valeur gratuits et qui se sentira moins attaché à des règles prédisposées par d’autres personnes.

Le refuge contre les misères de la vie

Par chance ou par malchance, le monde est géré par ceux qui croient être lucides, mais n’est vécu que par ceux qui croient être fous. C’est ce qui est arrivé à Don Quijote : il lisait tout le temps, jusqu’à qu’il trouve un mode de vie basé sur ses croyances et ses illusions qui lui permit alors d’être heureux, alors même que le monde autour de lui ne changeait pas et qu’il restait sujet à une réalité conventionnelle.

 

libro-lleno-de-mariposas

Les «fous» qui lisent sont capables de trouver refuge face aux misères de la vie, alors que ceux qui ne le font pas vivent sans même en être conscients. C’est pourquoi il faut laisser un enfant pleurer et rire avec un livre, il faut lui permettre de tomber amoureux d’une histoire, il faut le soutenir s’il décide d’entrer dans tout ce champ d’imagination à la portée de tous.


«Moins on lit, plus ce qu’on lit fait mal»

-Miguel de Unamuno-


Au contraire, ceux qui ne lisent que peu ou pas du tout seront surpris de ce qu’ils trouveront en lisant, et il est probable qu’ils souffrent davantage du fait de ce qu’ils recevront, puisque que pour eux, un livre sera comme une entité étrange qui cherche à changer leur conformisme. Les mots d’Unamuno, sans aucun doute, encouragent les enfants à grandir en lisant, car de cette façon ils seront des adultes moins vulnérables, plus à même de se défendre et plus humains.

La lecture : l’usine de l’imagination

Il existe diverses activités qui aident à développer et à favoriser l’imagination indépendamment de l’âge que l’on a, parmi lesquelles une des meilleures est la lecture : toute une usine où se forge et se recueille la créativité de l’être humain.

 

nin%cc%83o-leyendo

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense ; c’est ce qu’a dit un penseur génial, et il ne s’est pas trompé. Lire, c’est jouer, c’est s’amuser, c’est construire des rêves, c’est réfléchir, c’est développer un état d’esprit, c’est s’isoler et être accompagné, c’est prendre du plaisir. Lire apporte de bons souvenirs, et plus on lira, plus on pourra s’assurer de s’en forger encore d’autres, se frayant un chemin au milieu de nos inquiétudes.


«Lire, c’est comme penser, comme prier, comme parler avec un ami, comme exposer ses idées, comme écouter les idées des autres, comme écouter de la musique (oui, oui), comme contempler un paysage, comme sortir faire une ballade sur la plage»

-Roberto Bolaño-

Par: Camille Legrand
En savoir plus sur http://nospensees.fr/enfant-lit-sera-adulte-pense/#6xRE4veppmKkRLYq.99

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s