7 clés pour transformer les conflits en coopération

PAR · PUBLICATION 12 MAI 2016 · MIS À JOUR 18 OCTOBRE 2016Apprendre à éduquer

La coopération, telle qu’envisagée dans le livre Parents respectueux, enfants respectueux de Sura Hart et Victoria Kindle Hudson, est vue comme la prise en compte des besoins de chaque membre de la famille afin de trouver des solutions gagnants/ gagnants (plutôt que chercher des coupables, punir ou récompenser).

coopération famille

Clé 1 : Etre au clair avec nos objectifs en tant que parents

3 questions pourront nous aiguiller dans nos décisions éducatives :

  • qu’est-ce qui est important pour moi ?
  • avec quels objectifs à long terme est-ce que j’élève mes enfants ? en quoi mes actions quotidiennes y contribuent-elles ?
  • quelle est mon intention quand j’interagis avec mes enfants ?

Sura Hart et Victoria Kindle Hudson écrivent que les reproches que nous faisons à nos enfants sont enregistrés dans la mémoire subconsciente comme des vérités qui, si on ne fait pas l’effort de les reprogrammer, conditionnent ensuite le comportement et le potentiel de l’enfant tout au long de sa vie.

Ce que vous pensez de vos enfants détermine la manière dont vous les voyez et dont vous les traitez. Imaginez le meilleur pour vos enfants; faites-leur cadeau de votre confiance. – Sura Hart et Victoria Kindle Hudson

Plusieurs pratiques au quotidien pourront nous aider à appliquer cette clé :

  • laisser les enfants faire des choix en ce qui les concerne pour qu’ils deviennent acteurs de leur vie
  • traduire nos « je dois » ou « il faut » en « ce que je veux » ou « j’ai fait ce choix parce que j’ai besoin de… »

 

Clé 2 : Voir les besoins derrière toute action (celle des enfants et celle des parents)

Les enfants font toujours de leur mieux pour satisfaire leurs besoins et ils veulent être entendus et compris.

Quand ils sont dans une situation difficile, les enfants veulent être face à quelqu’un qui les écoute, qui accepte leurs sentiments et qui reconnaît les bonnes raisons qu’ils avaient de faire ce qu’ils ont fait. L’écoute, l’acceptation et la compréhension favorisent la réflexion sur soi-même et l’apprentissage. Lorsque vous nourrissez le besoin de vos enfants d’être entendus, acceptés et compris, et que vous leur permettez de réfléchir à leurs actions, vous leur faites passer le message qu’ils sont compétents et pleins de ressources, et qu’ils peuvent tirer les leçons de toute situation. – Sura Hart et Victoria Kindle Hudson

Quels besoins les enfants essaient-ils de nourrir quand ils nous disent non ? (un enfant de 2 ans qui ne veut pas ranger sa chambre, une adolescente de 15 ans qui veut absolument des vêtements de marque, un garçon de 7 ans qui refuse d’aller au lit à 21h…)

Quels besoins est-ce que j’essaie de nourrir par mes propres actions ?

 

Clé 3 : Créer de la sécurité, de la confiance et un sentiment d’appartenance à la maison

Les enfants ont besoin à la fois de se sentir utiles (leur contribution compte), en sécurité (sécurité physique et émotionnelle) et partie intégrante du groupe (leur présence est appréciée et recherchée).

Ces besoins pourront être satisfaits de plusieurs manières :

  • voir les choses du point de vue de l’enfant
  • comprendre les étapes du développement des enfants (qu’est-ce que mon enfant est capable de faire ?) plutôt que d’y voir de la mauvaise volonté)
  • accepter la personnalité et les goûts propres de l’enfant
  • mettre la priorité sur la connexion et la relation
  • écouter les « ouis » derrière les « nons »

Pour aller plus loin : 4 points pour soutenir la sécurité émotionnelle des enfants

 

Clé 4 : Donner envie de donner

En reconnaissant comme des cadeaux ce que vous offrent vos enfants et en développant votre capacité à les recevoir avec gratitude, vous nourrirez chez vous comme chez eux un besoin profond de contribuer qui renforcera l’estime de soi de chacun d’entre vous. –  Sura Hart et Victoria Kindle Hudson

Dans Parents respectueux, enfants respectueux, on peut lire que contribuer au bien-être d’autrui est un besoin fondamental, même (et surtout) pour les enfants. Quand nous reconnaissons et accueillons les cadeaux que nos enfants nous offrent (caillou, fleur, coquille d’escargot, dessin, brins d’herbe, bisou, sourire, blague, spectacle improvisé, histoire inventée…), nous les encourageons à suivre leur élan naturel à donner et partager avec altruisme.

 

Les enfants donnent d’eux-mêmes spontanément : de leur énergie de vie, de leur rire, de leur amour. Nous pouvons nous en inspirer pour mettre de la joie et du partage dans nos vies.

 

Clé 5 : Utiliser un langage respectueux

Le langage respecteux tel que proposé par Sura Hart et Victoria Kindle Hudson est celui de la Communication Non Violente (CNV). Les auteurs résument le processus de la CNV dans ces grandes lignes :

  • nous rappeler de notre intention dans l’interaction
  • observer le déroulement de l’échange
  • formuler des observations claires, sans jugement (comme ce qu’une caméra pourrait filmer, sans mentalisation ou appréciation)
  • nous relier aux émotions et aux besoins (ceux de l’interlocuteur et les nôtres)
  • formuler des demandes réalisables, inscrites dans le moment présent et dans un langage positif (ce que nous voulons plutôt que ce que nous ne voulons pas)
  • écouter avec empathie (deviner au mieux les observations, les émotions, les besoins et les demandes de l’autre)
  • s’écouter soi-même avec auto empathie

Nous pouvons nous entraîner à pratiquer la CNV au quotidien en essayant autant que possible de raisonner de cette manière : « je me sens/ je resssens de… parce que j’ai besoin de… » , « tu te sens/ tu ressens de… parce que tu as besoin de… »

Pour aller plus loin : Introduction à la CNV par Marshall Rosenberg

 

Clé 6 : Apprendre en famille au fur et à mesure

L’esprit est le suivant : « Regardons la situation ensemble, voyons de quoi chacun a besoin et réfléchissons ensemble aux moyens de satisfaire les besoins de chacun. »

Il n’y a pas d’échec, il y a seulement des expériences et des nouvelles circonstances à gérer. Nous pouvons apprendre ensemble, en même temps que nos enfants, sur le tas et nous pouvons être partenaires avec eux.

Cette vision peut nécessiter de sortir de nos idées préconçues, de nos croyances, voire de notre zone de confort, quand les enfants proposent des solutions qui nous paraissent à première vue inenvisageables.

Apprendre ensemble recouvre plusieurs aspects :

 

Clé 7 : Faire de notre foyer une zone de confiance et de créativité

Une zone de confiance et de créativité trouve ses fondations dans des certitudes positives :

  • les conflits de famille sont des problèmes à résoudre et une solution gagnants/ gagnants va être trouvée en impliquant toutes les parties (même si on ne la connait pas à l’avance)
  • les besoins de chacun seront respectés et trouveront satisfaction
  • tout le monde a une bonne raison d’agir comme il le fait
  • la compréhension des besoins mène à des solutions
  • la coopération résout les conflits par le lien et la connexion

 

Chaque parent qui crée un foyer fondé sur le respect mutuel et la coopération nous rapproche tous d’un monde pacifique et durable. – Sura Hart et Victoria Kindle Hudson

 

……………………………………………………………………………………………….

Source : Parents respectueux, enfants respectueux de Sura Hart et Victoria Kindle Hudson, préfacé par Marshall Rosenberg aux éditions (disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s