Le développement exécutif à l’âge préscolaire : dépistage précoce et prévention des difficultés scolaires lors de l’entrée à l’école

Fonds Société et culture

Émile, 8 ans, est en classe. Son enseignant dit à toute la classe : « Sortez votre livre de mathématiques à la page 25 ».

Pendant que l’enseignant donne cette instruction, une petite fille de la classe fait une grimace en direction d’Émile, essayant d’attirer son attention. Thomas, assis à côté d’Émile, trouve cela fort amusant. Il rigole donc un instant avec la petite fille, regarde la réaction d’Émile, et ce faisant il voit par la fenêtre derrière Émile qu’il fait maintenant soleil, et se dit que ce sera bien agréable de jouer au ballon pendant la récréation. Quand il reporte son attention à la classe, il voit que tous les enfants ont le même livre ouvert devant eux, mais ne sait pas de quel livre il s’agit ni à quelle page il faut l’ouvrir. Revenons à Émile. Il a bien vu du coin de l’œil la petite fille qui lui faisait des grimaces, mais a choisi de garder son attention sur ce que disait le professeur, et a donc bien entendu la consigne. Tout en faisant un sourire à Émile qui le regardait, il a gardé en mémoire « mathématiques » et « page 25 ». Il a rangé son cahier précédent, fouillé un peu dans ses crayons, puis a sorti son livre de mathématiques à la page 25, et finalement, a reporté son attention sur son professeur. Il était prêt pour la suite.

Il est bien connu que les fonctions exécutives sont associées au rendement scolaire des enfants.

Qu’est-ce qui différencie Émile et Thomas? Les fonctions exécutives. Il est bien connu que celles-ci sont associées au rendement scolaire des enfants. Ce que l’on ignore toutefois, c’est si ces fonctions exécutives telles qu’évaluées avant même l’entrée à l’école, entre 2 et 4 ans, peuvent nous aider à dépister les enfants qui auront des difficultés scolaires ou sociales quelques années plus tard, une fois arrivés à l’école.

Tel était l’objectif de ce projet. Malheureusement, les résultats sont assez décevants. Sauf quelques exceptions peut-être notables chez les garçons et chez les enfants provenant de familles relativement moins favorisées, le constat qui s’impose est que les fonctions exécutives au préscolaire sont associées de façon fort modeste à l’adaptation de l’enfant en maternelle et en 1ère année, que ce soit sur le plan social ou scolaire.

Chercheure principale

Annie Bernier, Université de Montréal

Résumé 

Rapport de recherche 

Appel de propositions 

Dépôt du rapport de recherche : août 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s