Apprivoiser les écrans et grandir : la règle « 3-6-9-12 »

28 février 2014, CAF de Vaucluse

imagetv

De plus en plus de parents s’inquiètent du temps que passent leurs enfants devant les écrans : télévision, ordinateur, tablettes, smartphone… Le phénomène prend un peu plus d’ampleur quand les enfants sont plus grands puisque le ministre de l’Éducation nationale a présenté, en novembre 2013, un plan d’action pour agir contre le harcèlement, notamment via les réseaux sociaux.
Si vous n’en êtes pas encore là avec votre petit, il faut quand même y penser puisque les études récentes montrent que les 8-18 ans consacrent 4 h 30 par jour à l’usage, essentiellement récréatif, d’un écran ou d’un autre, souvent  pour le seul couple télévision-Internet (Médiamétrie). Sensibilisée à ces questions, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) invite les parents à suivre les conseils du Professeur Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste, spécialisé dans les relations jeunes-médias-images et auteur de la règle du 3-6-9-12.

Télévision, ordinateur, jeux vidéo… les recommandations à adopter

Apprivoiser les écrans et grandir avec la notion de « 3-6-9-12 » qui évoque pour les parents quatre étapes essentielles de la vie des enfants :
> 3 ans, c’est l’admission en maternelle,
> 6 ans, l’entrée en primaire,
> 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture,
> et 11-12 ans le passage en collège.

« Ce sont aussi d’excellents repères pour savoir à quel âge et comment introduire les différents écrans dans la vie de nos enfants. En effet, de la même façon qu’il existe des règles pour l’introduction des laitages, des légumes et des viandes dans l’alimentation d’un enfant, il est possible de concevoir une diététique des écrans. Mais pour cela, il nous faut renoncer à deux tentations : idéaliser ces technologies, et les diaboliser. Attendre des miracles des écrans serait en effet tout aussi stérile que vouloir s’en passer. Ce ne sont que des outils. Ne leur demandons pas plus qu’ils ne peuvent donner, mais apprenons à leur demander tout ce qu’ils peuvent donner ! Et pour commencer, introduisons-les au bon moment et à leur juste place.
J’ai imaginé la règle « 3-6-9-12 » comme une façon de répondre simplement aux questions les plus pressantes des parents, et de les inviter à créer de nouveaux rituels autour des écrans. Elle s’est depuis enrichie de nombreuses précisions, au point de ne plus concerner seulement les parents, mais aussi l’école et les pouvoirs publics.

Conseil n° 1 : Pas de télévision avant 3 ans, avec discernement après 3 ans.
Les jeunes enfants grandissent aujourd’hui dans des familles où la télévision est souvent allumée, sans que les parents ne se rendent compte que cela perturbe leur développement…

Conseil n° 2 : Pas de console de jeu personnelle avant 6 ans pour favoriser la créativité.
Lors de sa croissance, l’enfant développe son imagination en créant de ses propres mains, notamment par le dessin, le modelage et le jeu avec d’autres…

Conseil n ° 3 : Internet accompagné à partir de 9 ans pour préserver son enfant
Les pédiatres préconisent aux parents d’attendre l’âge de 8/9 ans avant d’initier leur enfant à l’Internet. Avant de pouvoir naviguer sur la toile, l’enfant doit assimiler certaines notions qui lui seront nécessaires pour éviter les pièges du web…

Conseil n° 4 : Internet seul à partir de 12 ans avec prudence
Le jeune adolescent peut commencer à « surfer » seul sur la toile, à condition d’avoir compris et assimilé les règles précédentes. Néanmoins, il est nécessaire d’adopter certaines règles d’usage, de convenir ensemble d’horaires prédéfinis de navigation, de mettre en place un contrôle parental, et de ne pas laisser l’enfant avoir une connexion nocturne illimitée à l’Internet depuis sa chambre… »

 
affiche-1affiche-2
 
 
Serge Tisseron – Apprivoiser les écrans
Serge Tisseron, psychiatre et directeur de recherche en psychologie à Paris VII, et des responsables du département éducation de l’enseignement catholique annoncent le lancement d’une campagne de sensibilisation, destinée aux parents et aux pédagogues, proposant des conseils concrets pour « accompagner », à chaque étape de la vie, les enfants qui grandissent avec les technologies numériques, « afin d’inventer ensemble de nouveaux rituels »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s