Outil : roue des choix pour éviter de taper/mordre/…

| janvier 31, 2017,Blog « Papa positive! »

Je vous invite aujourd’hui à découvrir une roue des choix prévue pour les enfants qui ont tendance à taper, mordre ou faire preuve d’agressivité.

Afin de créer des automatismes avant une crise de colère qui prive l’enfant de ses capacités de réflexion, il sera nécessaire de s’entrainer à l’utiliser au calme plusieurs fois.

Le principe est simple, au lieu de taper, l’enfant va choisir une autre option qui  ne causera de dommage à personne.

D’ailleurs, il est intéressant de simuler les conséquences des tapes et autres violences en s’appuyant sur les jouets de votre enfant et demandant par exemple : « que ressent Buzz lorsque Woody lui tape sur la tête ou lui crie dessus ? » « Comment pourrait-il faire autrement pour obtenir ce dont il a besoin et ne pas perdre son amitié ? ». Cette approche ludique développe l’empathie.

Vous pouvez réunir tous les outils proposés dans une boite spéciale.

Les solutions :

  • La balle à presser : l’acte de presser une balle quand on est énervé permet d’évacuer les tensions. Sélectionnez une balle molle en mousse par exemple.
  • La pâte à modeler : malaxer une pâte à modeler a aussi des vertus apaisantes. Une fois l’enfant calmé, il pourra même en faire une sculpture. Vive la créativité !
  • Je dis « je suis énervé », « je ressens de la colère »,… ou je montre mon état émotionnel sur le tableau des émotions : poser des mots sur un ressenti permet de diminuer l’intensité de l’émotion et par conséquent peut éviter les débordements. Un exemple de tableau se trouve  plus loin dans l’article.
  • Le tambourin : c’est la version musicale de l’évacuation de l’envie de taper. Expliquez à votre enfant qu’il peut taper sur le tambourin jusqu’à ce qu’il en est plus envie. A ce moment là, il peut caresser le tambourin comme il le ferait avec un chat. Ensuite, à lui de créer un rythme qu’il aime bien. Et vous pouvez même l’accompagner au chant ou à la flute si vous en avez une.
  • La main du retour au calme : lorsque l’enfant sent qu’il est sur le point de taper, il place sa main sur le support de la main de retour au calme et suit les instructions (voir ci dessous).
  • Je m’éloigne en mettant les mains derrière le dos en tenant avec le poing d’une main, le poignet de l’autre main (ou dans les poches) : l’éloignement permet de ne plus voir la source de colère.
  • Je serre très fort un doudou et je pense à une personne que j’aime : cette allusion déclenche la sécrétion d’ocytocine et change le schéma mental de l’enfant grâce à son imagination, calmant l’amygdale. Vous pouvez aussi vous appuyer sur les chaudoudoux (voir cet article).
  • Je danse, je marche ou je saute sur place avec toute mon énergie : ainsi les tensions s’évacuent.

Matériel nécessaire :

  • 1 tambourin
  • de la pâte à modeler
  • une balle molle ou en mousse
  • un doudou ou un chaudoudou
  • Le tableau de pleine conscience des émotions :

  • La main de retour au calme.

Une fois calmé :

  • Je demande ce dont j’ai besoin (un câlin, du repos, un jeu,…). Cette phase est plus difficile car l’enfant ne sait pas forcément ce dont il a besoin. Pour l’aider, vous pouvez utiliser le tableau des besoins.

 

Si l’enfant est sur le point de taper et que vous êtes à proximité, vous pouvez dire « stop » sans crier et /ou lui prendre délicatement le poignet pour le laisser retomber doucement sur votre autre main. Dites doucement : « Voilà, je préfère ainsi. Merci. »

S’il a déjà tapé, rappelez-lui la règle de non-violence, dites-lui que vous n’êtes pas content(e) et invitez-le à réparer son geste (en s’excusant par exemple).

 

Les neurones miroirs dans le cerveau des enfants les incitent à reproduire les actes auxquelles ils assistent (en vrai ou à la TV/au ciné/dans les jeux vidéo) ou qu’ils imaginent (à partir d’une histoire par exemple). Il est donc important de discuter avec eux de ces expériences observées/imaginées et de poser des mots sur ce qu’ils ont ressenti alors.

Il est également évident que nous sommes les premiers modèles des enfants.

 

 

Je vous conseille la lecture avec votre enfant d’un conte métaphorique :

http://papapositive.fr/argnouk-se-bagarre-un-conte-therapeutique-pour-remplacer-lagressivite-par-des-mots/embed/#?secret=bCs7IogHqz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s