Attention ou Concentration?

Pour faire la différence voici un extrait du livre:

7juin.JPG

Développer l’attention et la concentration

7juin.JPG’ L’attention et la concentration sont fondamentales pour bien apprendre mais répondent à un fonctionnement neurophysiologique précis. Elles sont traitées par deux zones différentes du cerveau, et antagonistes, et ne peuvent dès lors pas être activées en même temps. L’enjeu est de favoriser le passage de l’une à l’autre facilement en fonction des besoins. Mais pour commencer, il ne faut pas confondre attention et concentration.

L’ attention, c’est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité. Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou physiologique. L’ attention est un mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt, etc.

Nous n’avons pas toujours le plein contrôle de notre attention . En effet, elle peut aussi être attirée, malgré nous, par des sollicitations extérieures inattendues (le voisin de classe qui fait tomber sa trousse, une mouche qui pète, oups!). Mais notre attention peut aussi être sélective.

Nous avons alors le pouvoir de la diriger à notre guise pour satisfaire notre projet d’apprentissage. Si le mouvement d’ attention ouvre notre esprit, il existe un autre mouvement, complémentaire, celui de la concentration qui isole notre conscience de toutes les distractions inutiles à la tâche que nous devons entreprendre.

La concentration favorise une bonne mobilisation de la mémoire de travail pour attraper les informations, les enregistrer et les traiter.

Le contrôle de ces deux mouvements est particulièrement utile en situation d’apprentissage.

L’ attention et la concentration sont deux grandes consommatrices d’énergie. C’est pourquoi, lorsque votre enfant vous dit qu’il est fatigué, ne pensez pas tout de suite qu’il essaye de vous manipuler pour en faire le moins possible. Il est vraiment fatigué, surtout si la tâche est nouvelle, complexe et/ou longue. Proposez-lui régulièrement une pause. Pour cela, vous pouvez utiliser la méthode des cœurs (voir page 72) que nous aimons bien et qui a fait ses preuves.

Nous entendons souvent en consultation des parents dire que leur enfant a un problème de concentration et n’écoute pas ce que dit l’enseignant. Or, la plupart du temps, il ne s’agit pas d’un problème, à savoir une défaillance neurophysiologique, mais bel et bien d’une mauvaise identification de la fonction à mobiliser: attention ou concentration ?

7juin.JPG

 

 

 

Cet ouvrage propose des exercices et entraînements quotidien dans le chapitre   » Découvrons maintenant quelques bons trucs et bonnes astuces pour favoriser l’attention et la concentration »

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s