Et dans la tête des élèves ? vers une typologie des processus mentaux…

 Blog Graines de livres

http://www.grainesdelivres.fr/2017/09/22/et-dans-la-tete-des-eleves-vers-une-typologie-des-processus-mentaux/

Finalement, ce qui se passe dans la tête de nos élèves pendant qu’ils apprennent reste souvent inaccessible. Ce qui semble important, c’est de pouvoir varier les tâches cognitives qu’on leur demande d’effectuer. Pour cela, il y a quelques temps, j’avais tenté un inventaire de ces tâches.

Depuis, j’ai continué à m’intéresser au sujet, et j’ai trouvé deux schémas qui aident à la réflexion. Il ne s’agit pas d’appliquer des recettes, mais de réfléchir à la variété des opérations mentales que doivent effectuer les élèves, et d’interroger nos pratiques : A quel moment je leur permets de créer, de synthétiser, d’évaluer, d’exécuter… ? Et est-ce que je leur permets bien parfois d’imaginer, de découvrir, de juger… ?

Ces deux schémas ne sont que des typologies, des modélisations, des classements permettant la réflexion. Ils ne sont pas liés à des découvertes neuroscientifiques. D’ailleurs, les deux auteurs proposent des classements différents. Ils n’ont pas de visée prescriptive (« Il faut faire comme ça pour enseigner ça.« ). Mais je les trouve vraiment très intéressants pour analyser et préparer ce qu’on fait en classe…

M. Hughes et G. Miller proposent une hiérarchie, avec des processus de bas niveau (percevoir, mémoriser), les plus courants, et des processus de plus en plus élaborés, nécessitant des situations plus complexes et une plus grande liberté (découvrir, concevoir). Cette progressivité est intéressante parce qu’elle nous pousse à ne pas rester sur des exercices « fermés », et à proposer des entrées différentes : écrire un résumé, faire un exposé, résoudre un problème, mettre en oeuvre une démarche d’investigation…

Pierre Angers et Colette Bouchard, quant à eux, proposent 4 niveaux d’analyse non hiérarchisés, et permettant l’acquisition de connaissances de types différents. J’ai surtout été interpelée par le dernier niveau, celui des connaissances « responsables » qui font appel à la décision, au jugement, à l’esprit critique… car je trouve qu’il est peu mis en oeuvre dans la classe.

 

Pour aller plus loin, voici une fiche reprenant ces deux schémas. Elle vous permettra de garder en mémoire ces typologies et de les utiliser au besoin. En formation, je m’en sers aussi pour aider les stagiaires à réfléchir à leur préparation de classe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s