Un dispositif pour mieux accompagner les enfants précoces au collège à Bourg-de-Péage

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu lundi 23 octobre 2017 à 6:42

Le collège de l'Europe à Bourg-de-Péage (Drôme)
Le collège de l’Europe à Bourg-de-Péage (Drôme) © Radio France – Nathalie Rodrigues

Un dispositif a été mis en place à la rentrée au collège de l’Europe à Bourg-de-Péage (Drôme) pour mieux accompagner les enfants à haut potentiel, faire en sorte qu’ils ne s’ennuient pas et donc ne décrochent pas en classe. « Une première dans la Drôme » explique l’établissement.

L’Education Nationale n’a pas généralisé les dispositifs pour mieux accompagner les élèves intellectuellement précoces. C’est au bon vouloir des établissements.

Au collège de l’Europe à Bourg-de-Péage, une enseignante d’anglais, Florence Gonguet-Rey, était sensible à la question. Elle même a un enfant précoce. Elle a suivi des conférences, une formation, et elle a suggéré l’idée d’un accompagnement spécifique à l’établissement. L’équipe s’est inspirée de ce qui se faisait au collège des Battières à Lyon et espère inspirer à son tour d’autres établissements.

Des aménagements au cas par cas

Les enfants précoces ont été listés. Ils seraient potentiellement une cinquantaine sur 767 élèves. Mais pour l’instant, six adolescents sont vraiment inscrits dans le dispositif. Ils peuvent choisir un tuteur avec qui ils parlent une fois par semaine de leurs difficultés; le tuteur fera le lien avec les professeurs.

Florence Gonguet-Rey, professeur référente du dispositif élèves précoces

Les enseignants du collège ont tous été sensibilisés à la rentrée. Ils ont accès à une fiche où sont indiqués les besoins particuliers de tel ou tel enfant précoce : l’un sera autorisé à aller au CDI ou à ouvrir un livre s’il finit son exercice plus tôt que les autres ; un autre sera invité à aider ses camarades ; un autre encore ira suivre une partie des cours dans le niveau supérieur, dans une classe de 4ème si il est en 5ème par exemple. Il n’y a pas de schéma type, les aménagements se font au cas par cas, selon le profil de chaque élève.

Eviter que les enfants ne s’ennuient et décrochent

On pourrait se dire que l’école est facile pour ces élèves intellectuellement précoces. Mais il faut cultiver chez eux le goût de l’effort et faire en sorte qu’ils ne décrochent pas en cours.

Françoise Rasser, principale adjointe au collège de l’Europe de Bourg-de-Péage

Et faire sauter des classes n’est pas toujours la solution. Le fils de Karine, aujourd’hui en 4ème, a déjà zappé le CM1 pour passer au CM2. Aujourd’hui, elle ne souhaiterait pas qu’il saute un niveau à nouveau.

Karine, maman d’un adolescent intellectuellement précoce

Le dispositif d’accompagnement mis en place au collège de l’Europe ne coûte pas cher, simplement une reconnaissance pour les professeurs impliqués explique la principale adjointe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s