Surdoués, améliorez vos relations avec les autres !

logo

Catégories L’adulte surdoué, L’enfant précoce, Psychologie

Alexandra Milazzo est psychologue-neuropsychologue, conférencière et sophrologue. Le Huffington Post. publie aujourd’hui ses conseils aux personnes surdoués qui souhaitent améliorer leurs relations sociales en apprenant à mieux communiquer avec les autres.

Si, sur la forme, l’article s’adresse plutôt aux adultes, le fond me semble pouvoir être utile à tous, petits et grands. En la matière, les bonnes habitudes se prennent tôt et lire ces quelques recommandations sera utile aux parents d’enfants précoces désireux d’aider  leurs enfants à s’épanouir dans leurs relations avec leurs camarades et, pus tard, leurs collègues ou leur famille.

Les surdoués ou personnes à haut potentiel intellectuel (HPI) représentent 2,2% de la population. Pour celles et ceux qui sont surdoués, ou celles et ceux qui les côtoient, travaillent ou vivent avec eux, ce n’est pas toujours aisé dans le quotidien. Les exigences qu’on leur porte sont élevées et cela dès le dépistage dans l’enfance (lorsque c’est détecté suffisamment tôt, mais c’est loin d’être systématique). Il peut ainsi paraître inconcevable qu’en étant surdoué on puisse manquer d’attention, être distrait, parfois inadapté dans la communication ou même échouer sur le plan académique et professionnel. La pression exercée peut être très rude et générer un mal-être voire une inhibition intellectuelle dans des cas extrêmes.

C’est bien connu, certains peuvent être qualifiés de « nuls » ou « pas doués » lors de tâches simples que la majorité des gens réussirait. Ils peuvent pour autant résoudre des problèmes ou comprendre des notions complexes en un temps bien inférieur à la moyenne. Comment expliquer ce paradoxe et plus spécifiquement les décalages dans la communication?

Après avoir répondu à cette question, évoquant notamment la pensée en arborescence et la rapidité du cerveau des surdoués, Alexandra Milazzo nous livre 8 conseils pour lesquels elle développe des méthodes et des propose des techniques :

  • Apprendre à écouter,
  • Comprendre les autres pour être compris par eux,
  • Réfléchir à la bonne façon d’exprimer une idée ou une remarque,
  • S’entraîner à reformuler ses phrases,
  • Pratiquer des activités de détente pour pallier à la frustration liée au contrôle de soi,
  • Trouver un peu de temps pour ne rien faire,
  • Reprendre confiance en sa capacité à communiquer agréablement avec les autres,
  • S’entourer de personnes aux profils variés.

Comme souvent, le plus difficile sera de mettre en pratique les conseils donnés. Cela sera sans doute plus facile pour un enfant qui n’aura pas à subir le poids d’années de mauvaises habitudes. Raison de plus pour commencer tôt, en évoquant le sujet avec nos jeunes et en leur donnant l’exemple nous-mêmes.

Lire l’article en entier sur le Huffington Post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s