Améliorer le TDA/H en imitant les mouvements en rythmes des bébés

NeuroGymTonik

par | 16 Mar 2018

Améliorer le TDA/H en imitant les mouvements en rythmes des bébés

Vous observez dans votre entourage des enfants qui manquent d’attention ?
 Des enfants qui partent « dans la lune » et qui s’agitent ou bougent constamment ? Certains même font des crises avec une intensité émotionnelle difficile à tolérer lorsqu’ils sont en perte de contrôle ou lorsque ça ne fait pas leur affaire.

Saviez-vous que ces comportements sont peut-être tout à fait incontrôlables et inconscients ?

Dans le développement moteur de la petite enfance, il y a des réflexes archaïques qui soutiennent le bébé à intégrer des patrons de mouvement qui lui permettent de passer d’un mouvement involontaire à un mouvement volontaire.

La recherche clinique a démontré qu’un manque d’intégration des réflexes primitifs ou archaïques peut produire les conséquences suivantes : défis d’attention, anxiété, troubles d’intégration sensorielle, retard de développement, troubles d’attention et d’apprentissage, crise, opposition, hyperactivité, rigidité, hypersensibilité, etc.

Les réflexes archaïques forment la base neurologique et agissent à titre de fondation au développement du tonus musculaire, du contrôle moteur, de la posture, de l’attention, des processus cognitifs et du comportement.

Bien qu’encore méconnu, il existe des méthodes efficaces et éprouvées qui visent l’intégration des réflexes primitifs.

Dr Sveltlana Mastugova, spécialiste en développement neurosensoriel sur l’intégration des réflexes révèle en s’appuyant sur plusieurs années de recherches cliniques :

« On a constaté que les enfants qui rencontraient des difficultés d’apprentissage et/ou relationnelle présentent des réflexes peu développés ou toujours actifs. »

imiter les mouvements en rythmes des bébés...Dans le but de mieux comprendre, cerner et situer les besoins de développement, plusieurs approches se sont intéressées à relever les similitudes entre les caractéristiques du cerveau du nouveau-né et celui d’un enfant qui présente un TDA/H, afin d’avoir une lecture en regard de à la maturité des neurones.

Il est intéressant de mentionner que dans les deux cas, autant chez les nourrissons que chez le TDA/H, le tronc cérébral est très actif. Ce cerveau, que certains nomment cerveau archaïque, reptilien ou châssis neural, est le premier cerveau à se développer et est responsable de déclencher nos réactions de survie.

Imaginez fonctionner en majeure partie depuis cette zone archaïque du cerveau. L’attention serait dispersée et déplacée à chaque nouveau stimulis (visuel, auditif, tactile, vestibulaire, etc). Advenant que les stimulis auraient une trop grande intensité, cela déclencherait automatiquement des réactions instinctives plongeant l’organisme en réaction de stress: fuite, lutte ou d’inhibition. Notre sécurité interne deviendrait menacée comme si nous étions en face d’un danger imminent pour notre survie.

De plus, étant donné que les réseaux de neurones du néocortex n’ont pas terminé leur développement, le bébé aurait des défis à maintenir l’attention, à contrôler ses mouvements et son impulsivité.

Améliorer le TDA/H en imitant les mouvements des bébés

Les résultats se sont révélés si évidents que les enfants présentant des caractéristiques du TDA/H peuvent progresser et remédier aux lacunes de développement en imitant les mouvements rythmiques des bébés. Des recherches échelonnées sur plus de 20 ans en Suède le confirme.

Lorsque le bébé bouge son corps avec des mouvements que l’on dit “rythmiques”, son système vestibulaire, tactile et proprioceptif reçoivent des stimulations sensorielles qui viennent à leur tour stimuler les réseaux de neurones du tronc cérébral, du cervelet, des ganglions de base et du néocortex et se développer. Ainsi, l’attention, la concentration est améliorée et on observe une diminution de l’impulsivité et de l’hyperactivité.

Les mouvements rythmiques soutiennent l’Intégration des réflexes primitifs et posturaux procurant un meilleur contrôle moteur, tonus musculaire, attention, une meilleure gestion des comportements et de l’impulsivité. Ces mouvements ne prennent que quelques minutes à exécuter et sont simples à effectuer.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s