Archives pour la catégorie émotions

Comment se comporter avec un enfant plus sensible que les autres ?

rtbf.be

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/1248x702/8/8/a/e264a0a2e33360c33dd480a59000a7ac-1511173474.jpg

RTBF TENDANCE


Nous n’avons pas tous la même sensibilité. Tout le monde n’est pas envahi par les mêmes sensations et c’est sans doute une chance dans de nombreuses situations. Si votre enfant se vexe pour un rien, a la larme facile ou somatise au moindre tracas, il pourrait être hypersensible.

Un fait probablement difficile à vivre pour lui et pour vous, si vous ne prenez pas conscience de ce trait particulier. Rassurez-vous, sa trop grande sensibilité n’est pas une maladie, c’est même bon signe ! Et si vous appreniez à l’aider à apaiser ses émotions si intenses ?

 

De quoi s’agit-il ?

L’hypersensibilité n’est pas véritablement un trouble psychologique, mais c’est davantage qu’un trait de caractère. C’est une manière d’être, de percevoir le monde, de réagir, de réfléchir, d’aimer. Elle est de fait une notion transversale qui touche tous les aspects de la personne de votre enfant, sa physiologie comme la perception du bruit ou de la douleur par exemple, ses émotions, ses relations avec les autres et même son intelligence.

 

Ce que cela implique au quotidien

La grande erreur, est de penser que l’hypersensibilité a toujours le même visage : celui d’une petite fille qui fond en larmes devant un fait anodin. D’abord, les garçons sont aussi sujets à l’hypersensibilité que les filles même si, pour se conformer à ce que la société attend d’eux, ils le manifesteront différemment. Ensuite, il y a cinq typologies dominantes d’hypersensibles et non pas une.

  • L’hypersensible anxieux, qui a tellement le trac qu’il ne peut pas réciter une poésie sans bégayer, le feu aux joues.
  • L’hypersensible en retrait, solitaire, timide et qui va avoir tout le temps mal au ventre faute d’exprimer ce qu’il ressent.
  • L’hypersensible expressif, le roi du drame aux émotions envahissantes et aux réactions disproportionnées.
  • L’hypersensible réactif, dont l’impulsivité physique va le conduire à se blesser ou à brutaliser les autres.
  • Et le susceptible, celui qui prend systématiquement la mouche et se voit très douloureusement comme un éternel incompris.

Certains enfants combinent de surcroît plusieurs dominantes.

 

Respectez sa peur et donnez-lui de l’affection

Rassurez-le brièvement avec calme. Il faut respecter ses sentiments en évitant de trop le consoler ou de trop le surprotéger car cela pourrait lui donner le message qu’il a raison d’avoir peur. Encouragez l’enfant à prendre des risques. Félicitez-le s’il le fait. Essayez aussi de ne jamais montrer vos propres peurs à votre enfant. Par ailleurs, un enfant trop sensible a souvent peur de ne plus être aimé par ses parents, d’être abandonné. Peut-être que votre enfant essaye d’attirer votre attention de manière inconsciente ? Il a donc besoin plus que les autres enfants d’être sécurisé et aimé.

 

Apaisez sa susceptibilité

Il s’agit de lui donner confiance en lui, de façon à ce que les paroles d’autrui ne l’atteignent pas autant. Pour ce faire, discuter avec lui après coup de remarques qu’il a perçues comme blessantes, et lui montrer qu’il n’y avait pas de quoi réagir violemment. Éviter les sujets sensibles, s’avère aussi payant.

 

Faites de son hypersensibilité un atout !

Certaines activités, notamment artistiques ou manuelles, peuvent ainsi être très épanouissantes pour ces enfants.  Source de créativité et de capacités relationnelles précieuses, une hypersensibilité apprivoisée peut devenir un véritable atout dans la vie. A condition de la reconnaître et de la prendre en compte.

 

Ainsi, bien accompagné, l’enfant hypersensible peut cesser d’être envahi par ses émotions. Cela lui évite ainsi de devenir un adulte écorché vif qui souffre sans arrêt. Il peut alors utiliser sa sensibilité hors du commun pour développer des relations riches et profondes.

Publicités

Apprendre à gérer ses émotions, par Isabelle Filliozat

24mars.PNG

Entretien avec Isabelle Filliozat, psychothérapeute et formatrice en RH et communication.

Se libérer en libérant ses émotions … Pour cela, il est primordial de distinguer les véritables émotions des réactions émotionnelles parasites, inappropriées et nocives, pour nous comme pour notre entourage.

1. A quoi servent les émotions ? (0:10)
2. Comment ne pas paraître faible en évoquant ses émotions dans un contexte professionnel ? (2:33)
3. Comment gérer l’émotion en soi et chez l’autre ? (8:22)