Archives pour la catégorie Non classé

« Pourquoi et comment créer un groupe HPI ? » et évoque le partage d’expériences entre HPI et monde pro

Mensa Pays de Loire, Intelligence Day 2017

Conférence 4 My Gifted Network

Céline Tovar et Christian Charlier, fondateurs du réseau Haut Potentiel Intellectuel et membres de « My Gifted Network » – réseau social sur la douance chez AIRBUS.
Cette conférence pose la question « Pourquoi et comment créer un groupe HPI ? » et évoque le partage d’expériences entre HPI et monde pro

Individu et collectif, identité et différence : les enjeux philosophiques de l’intelligence

Mensa Pays de Loire, intelligence day 2017
Ajoutée le 1 mai 2017

André GUIGOT, Docteur en philosophie, chargé de cours à l’Université de Nantes, professeur de lycée.
Cette conférence est intitulé : « Individu et collectif, identité et différence : les enjeux philosophiques de l’intelligence.

Guide des « troubles dys » publié par la Fédération des APAJH

7juin.JPG

La Fédération des APAJH édite le guide « Les troubles Dys », un livret destiné aux parents, enseignants et professionnels de santé. Il propose des solutions concrètes pour favoriser l’apprentissage en milieu scolaire.

 

 

Il a été présenté en avant-première le 8 septembre dernier à l’occasion d’une visite de l’ULIS du collège Pierre Corneille de Tours.

Un ouvrage pratique pour un accompagnement éclairé et adapté

Très simple d’utilisation, le livret est composé de quatre onglets :

–       Connaître : définition, origines, chiffres, focus sur la diversité des troubles et sur leurs conséquences…

–       Comprendre : mécanismes en jeu et clés pour détecter chacun des troubles – dysphasies, dyscalculies…

–       Être accompagné : démarches à accomplir après un dépistage ou un diagnostic, ressources à actionner dans le milieu scolaire, outils pour les enseignants au service du repérage, présentation des différents types de bilans et des aides existantes ….

–       Accompagner les troubles dys : propositions d’aménagements très concrets pour les différents troubles, pour favoriser l’apprentissage de la lecture, de l’écrit, ou encore des maths, et pour adapter ses méthodes d’évaluation et d’organisation…

 

Jean-Emile Gombert, professeur émérite en psychologie cognitive des apprentissages, et Marie-Anne Barthez, Neuro-pédiatre responsable du Centre Référence du Langage et Troubles des Apprentissages du CHRU de Tours, ont préfacé ce guide. Cette dernière estime que celui-ci est « utile à toutes les personnes concernées par le problème, parents, personnels de l’Education Nationale et également professionnels de santé ».

Retrouvez le livret en cliquant ici.

Recevez un exemplaire en remplissant ce formulaire

Attention ou Concentration?

Pour faire la différence voici un extrait du livre:

7juin.JPG

Développer l’attention et la concentration

7juin.JPG’ L’attention et la concentration sont fondamentales pour bien apprendre mais répondent à un fonctionnement neurophysiologique précis. Elles sont traitées par deux zones différentes du cerveau, et antagonistes, et ne peuvent dès lors pas être activées en même temps. L’enjeu est de favoriser le passage de l’une à l’autre facilement en fonction des besoins. Mais pour commencer, il ne faut pas confondre attention et concentration.

L’ attention, c’est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité. Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou physiologique. L’ attention est un mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt, etc.

Nous n’avons pas toujours le plein contrôle de notre attention . En effet, elle peut aussi être attirée, malgré nous, par des sollicitations extérieures inattendues (le voisin de classe qui fait tomber sa trousse, une mouche qui pète, oups!). Mais notre attention peut aussi être sélective.

Nous avons alors le pouvoir de la diriger à notre guise pour satisfaire notre projet d’apprentissage. Si le mouvement d’ attention ouvre notre esprit, il existe un autre mouvement, complémentaire, celui de la concentration qui isole notre conscience de toutes les distractions inutiles à la tâche que nous devons entreprendre.

La concentration favorise une bonne mobilisation de la mémoire de travail pour attraper les informations, les enregistrer et les traiter.

Le contrôle de ces deux mouvements est particulièrement utile en situation d’apprentissage.

L’ attention et la concentration sont deux grandes consommatrices d’énergie. C’est pourquoi, lorsque votre enfant vous dit qu’il est fatigué, ne pensez pas tout de suite qu’il essaye de vous manipuler pour en faire le moins possible. Il est vraiment fatigué, surtout si la tâche est nouvelle, complexe et/ou longue. Proposez-lui régulièrement une pause. Pour cela, vous pouvez utiliser la méthode des cœurs (voir page 72) que nous aimons bien et qui a fait ses preuves.

Nous entendons souvent en consultation des parents dire que leur enfant a un problème de concentration et n’écoute pas ce que dit l’enseignant. Or, la plupart du temps, il ne s’agit pas d’un problème, à savoir une défaillance neurophysiologique, mais bel et bien d’une mauvaise identification de la fonction à mobiliser: attention ou concentration ?

7juin.JPG

 

 

 

Cet ouvrage propose des exercices et entraînements quotidien dans le chapitre   » Découvrons maintenant quelques bons trucs et bonnes astuces pour favoriser l’attention et la concentration »

 

 

 

 

Test: comment apprenez-vous?